Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Juniper Networks publie le rapport 2019 sur l’état de l’automatisation du réseau

octobre 2019 par Juniper Networks

Juniper Networks a publié la première édition du Rapport sur l’état de l’automatisation du réseau (State of Network Automation Report - SoNAR). Avec ce rapport, Juniper cherche à identifier les tendances et les défis que rencontrent les entreprises et les fournisseurs de services dans l’atteinte de leurs objectifs d’automatisation dans un contexte où cette dernière devient chaque jour plus critique.

"Les technologies et les outils réseau ont énormément progressé durant les dernières décennies pour enfin permettre un plus haut degré d’automatisation. Mais bien qu’ils deviennent de plus en plus essentiels pour les entreprises, leur adoption n’est pas encore au niveau ", explique Sumeet Singh, vice-président de l’ingénierie chez Juniper Networks. "Chez Juniper, nous avons conscience que, bien que nécessaire, l’adoption de l’automatisation à grande échelle par les entreprises exigera d’elles qu’elles s’engagent dans une transformation qui va bien au-delà de la simple adoption de produits et de technologies. Grâce à des ressources comme SoNAR, EngNet et NRE Labs, nous voulons fournir aux entreprises les conseils dont elles ont besoin pour y parvenir."

SoNAR est le résultat d’une enquête approfondie menée aux Etats-Unis auprès de 400 décideurs IT indépendants. Le rapport qui en découle propose une vue d’ensemble des challenges et des opportunités du secteur. L’étude indépendante montre en effet que 96 % des entreprises ont amorcé les premières démarches vers l’automatisation. La plupart d’entre elles n’en sont qu’aux prémices et seulement 8 % des répondants déclarent qu’ils utilisent l’automatisation depuis plus de quatre ans. Si l’intérêt général pour l’automatisation est prometteur, il démontre également que le chemin qui reste à parcourir est long.

Voici d’autres constats :

- Les efforts ciblés donnent de meilleurs résultats : L’étude a montré que les entreprises qui concentrent leurs efforts d’automatisation sur des points précis du réseau obtiennent de meilleurs résultats dans un certain nombre de domaines essentiels, comme l’atteinte des objectifs commerciaux, que celles qui automatisent l’ensemble du réseau. Bien que cela puisse sembler contre-intuitif, le rapport montre que les professionnels du réseau doivent concentrer leurs efforts et leurs ressources sur une portion précise de l’infrastructure tout en automatisant en profondeur pour transformer la culture, les compétences, les processus et bénéficier d’un ensemble d’outils susceptibles de s’adapter à tout endroit du réseau, une fois confinés dans un espace ciblé.

- La sécurité est le principal moteur de mise en oeuvre de projets d’automatisation : Bien que l’automatisation ait été historiquement considérée comme une occasion de réduire les ressources et les coûts, SoNAR démontre que cette approche est dépassée. La sécurité s’avère être le principal moteur d’adoption de technologies d’automatisation pour 67 % des répondants ; le nombre est encore plus élevé pour ceux qui privilégient l’automatisation dans des portions spécifiques du réseau (78 %) et pour ceux qui automatisent sur l’ensemble du réseau (71 %) que pour les entreprises qui commencent tout juste leur parcours d’automatisation. En outre, l’agilité, listée comme principal moteur dans la conduite des affaires est le facteur que l’automatisation améliore le plus. La réduction des coûts et des ressources arrive en dernier dans les deux catégories, ce qui montre que l’automatisation n’est plus seulement une mesure de réduction des coûts, mais un aspect de plus en plus important pour l’atteinte des objectifs commerciaux.

- L’automatisation stimule la satisfaction au travail : Non seulement le rapport met fin au mythe selon lequel l’automatisation entraînera la disparition de l’ingénieur réseau, mais SoNAR souligne qu’un degré d’automatisation plus élevé entraîne un taux de satisfaction lui aussi supérieur des employés. Cela suggère que l’automatisation peut générer des bénéfices qui vont bien au-delà de l’infrastructure qu’elle supporte et contribuent à utiliser le plein potentiel des équipes informatiques.

- Les professionnels du réseau ont besoin d’aide pour se recycler : Pour ceux qui commencent à peine à se lancer dans l’automatisation, le manque d’éducation et de ressources constitue un défi majeur. Plus de la moitié des répondants de cette catégorie ont souligné que le manque de formation était un obstacle important. Plus précisément, 59 % ont mentionné le manque de temps pour se former tout en étant en activité, 52 % ont listé le manque de connaissances nécessaires pour accéder à la formation (connaissances préalables) et 56 % ont cité le manque de ressources de formation.

L’automatisation devient rapidement un élément fondamental du réseau, car les entreprises se concentrent sur le développement et le déploiement d’applications multi-cloud rapides, sur le software-defined everything et bien plus encore. Pourtant, la plupart des entreprises sont encore aux prises avec les défis de cette transition. Juniper s’est fixé pour mission d’aider les entreprises dans cette démarche en fournissant des produits et services répondant à ce besoin, ainsi que des ressources à destination de l’industrie telles que SoNAR.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants