Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jonathan Kaftzan, Deepinstinct : Il est possible d’avoir une sécurité proche du 100% a l’aide de IA

août 2019 par Marc Jacob

Créée en 2015 Deeepinstinct est forte d’une centaine de collaborateurs Elle a déjà levée 66,2 millions de dollars pour sa solution de détection des attaques qui utilisent du deep learning une technologie basée sur l’IA. Pour Jonathan Kaftzan, VP Marketing de Deepinstinct, il est possible d’avoir une sécurité proche du 100% si on utilise des technologies adaptées.

GS Mag : Pouvez-vous nous présenter votre société ?

Jonathan Kaftzan : Deepinstinct a été créée en 2015, nous faisons du deep learning pour la cybersécurité. D’une manière générale le deep learning a de nombreuses applications comme dans le domaine de la reconnaissance d’images, de la reconnaissance faciale… Notre solution permet de faire de la détection d’attaques avant qu’elles ne se produisent. Nous vérifions les fichiers dés leurs réceptions et nous décidons en quelques milli secondes s’ils contiennent un fichier ou un lien malicieux. Cette technologie innovante nous a permis de lever 66,2 millions de dollars

Nous sommes aujourd’hui une centaine de personnes répartie en Israël, aux Etats-Unis et en Aise en particulier à Singapour, mais aussi en Australie. Nous vendons directement pour les grands comptes, mais nous avons aussi un réseau d’intégrateurs et distributeurs, mais aussi des MSSP.

Nous avons beaucoup grandi durant les derniers mois et en particulier nous travaillons avec HP qui intègre notre solution dans ses PC dédiés aux entreprises.

GS Mag : Comment fonctionne votre solution phare ?

Jonathan Kaftzan : Notre solution est basée sur une plateforme de deep learning qui permet de protéger les end point, les ordinateurs personnels, les stations de travail, les mobiles, les data center tant pour Microsoft que pour Mac, la plateforme Google (Chrome)… et prochainement les systèmes Linux. Elle est basée bien sûr sur un système d’intelligence artificielle. Nous lui apprenons à quoi ressemblent les malwares et par la suite elle apprend à reconnaitre les nouvelles générations de malwares. Aujourd’hui aucune solution n’utilise ce type de technologie avec un spectre de protection aussi large que le nôtre. Notre niveau de protection est bien plus élevé que celui de nos compétiteurs avec le plus bas taux de faux positif avec un taux inférieur à 0,0001% et un taux de détection de 99,9%. Notre solution se positionne en remplacement de l’antivirus même si nos clients peuvent l’utiliser avec leur solution antivirale actuelle.

GS Mag : Quelle est votre stratégie marketing ?

Jonathan Kaftzan : Au début nous ciblons les grands comptes, par la suite nous avons cibler les PME. Pour ses dernières, nous passons par un réseau de partenaires et de MSSP. Nous sommes aussi intégrés en marque blanche comme avec HP pour ses offres de PC professionnels. Nous travaillons aussi en France où nous avons des clients dans le domaine de la banque et nous avons aussi des POC. Notre solution va bientôt être traduite en français pour ce marché. En France, nous travaillons en direct.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Jonathan Kaftzan : Vos lecteurs doivent utiliser les bonnes technologies pour se protéger. Ils peuvent prévenir et se protéger des attaques avant qu’elles ne surviennent. Pour moi les statistiques qui estiment qu’une attaque surviendra surement ont tort. Il est possible de se protéger quasiment à 100% en utilisant les bonnes technologies. Les RSSI doivent trouver des solutions qui protègent tous leurs Asset avec une seule plateforme sans avoir besoin de plusieurs systèmes par type de produit à protéger.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants