Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jean-Marie Bockel,Sénateur du Haut-Rhin, salue la nouvelle stratégie de l’Union européenne en matière de cybersécurité

février 2013 par Jean-Marie Bockel, sénateur (UDI-UC - Haut-Rhin)

Jean-Marie Bockel, sénateur (UDI-UC - Haut-Rhin), ancien ministre, auteur d’un rapport d’information sur la cyberdéfense (rapport n°681 (2011-2012) présenté au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, tient à saluer la publication, le 7 février dernier, de la nouvelle stratégie de l’Union européenne en matière de cybersécurité.

Cette nouvelle stratégie, intitulée « Un cyberespace ouvert, sûr et sécurisée » et élaborée conjointement par la Commission européenne et la Haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, représente, à ses yeux, une étape importante vers une meilleure prise en compte par l’Union européenne des enjeux majeurs liés à la sécurité et à la protection des systèmes d’information.

Jean-Marie Bockel tient également à saluer la proposition de directive sur la sécurité des réseaux et de l’information, présentée par la Commission européenne en même temps que sa stratégie.

Cette proposition de directive vise, en effet, à prévoir l’obligation pour les opérateurs d’infrastructures critiques ainsi que les entreprises privées, sur l’ensemble du territoire de l’Union européenne, de prendre des mesures de gestion de « cyber-risques » et surtout l’obligation de notifier les incidents « significatifs » aux autorités nationales chargées de la protection et de la défense des systèmes d’information. Elle répond donc directement à l’une des préconisations formulées par Jean-Marie Bockel dans son rapport d’information sur la cyberdéfense.Jean-Marie Bockel espère que le Gouvernement apportera son soutien à cette stratégie et à cette proposition de directive, qu’il œuvrera au niveau européen en faveur de l’adoption et d’une transposition rapide de cette directive en droit national.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants