Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jean-Christophe Mathieu, Siemens : L’utilisation de produis certifiés permet de préparer sereinement l’homologation des systèmes industriels

septembre 2016 par Marc Jacob

Siemens participera pour la première fois aux Assises de la Sécurité Monaco (5 au 8 octobre) afin d’affirmer son engagement dans la cybersécurité des système industriels, d’autant plus que sa gamme de solution automate programmable Simatic S7-1500 et son commutateur industriel Ethernet Scalance XM400 a récemment été certifiée par l’ANSSI. Selon Jean-Christophe Mathieu, Product and Solution Security Officer de Siemens, l’utilisation de produis certifiés et qualifiés permet ainsi aux clients de préparer sereinement l’homologation de leurs systèmes industriels.

Global Security Mag : C’est votre première participation aux Assises de la Sécurité, pourquoi venir à cet événement ?

Jean-Christophe Mathieu : Siemens est le partenaire de référence pour répondre aux enjeux de la digitalisation et de la cybersécurité des systèmes industriels : c’est le premier équipementier à avoir obtenu la certification de l’ANSSI pour son automate programmable Simatic S7-1500 et son commutateur industriel Ethernet Scalance XM400. Nous nous devons donc d’être présents à cet évènement phare de la sécurité et qui nous permettra d’aller à la rencontre des clients sensibles à ce sujet. De plus, puisque les clients ont besoin d’être formés à nos produits, nous présenterons également notre offre de services, aussi bien pour la formation que pour l’installation chez le client.

GS Mag : Pouvez-vous nous présenter votre entreprise et ses produits ?

Jean-Christophe Mathieu : Siemens France Holding est une filiale de Siemens AG, groupe international, leader dans le secteur de la haute technologie, synonyme depuis plus de 165 ans, de performance technique, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence globale. Siemens opère principalement dans les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation et compte parmi les principaux fournisseurs au monde de technologies à haute efficacité énergétique, qui contribuent à préserver les ressources naturelles. L’entreprise est leader mondial dans la construction d’éoliennes en mer, l’un des principaux constructeurs de turbines à gaz et à vapeur pour la production d’énergie, un acteur majeur du transport d’énergie, mais aussi un pionnier des solutions d’infrastructures, des équipements d’automatisme, des systèmes d’entraînement et des solutions logicielles dédiées à l’industrie. En outre, l’entreprise est un acteur de premier plan de l’imagerie médicale, qu’il s’agisse de scanographie ou d’imagerie par résonance magnétique, ainsi que du diagnostic de laboratoire. Avec 6900 collaborateurs, 8 sites industriels et 11 centres de R&D dont 8 à responsabilité mondiale, Siemens France est un acteur économique important et s’engage activement dans les filières stratégiques pour l’industrie française. Au 30 septembre 2015, date de clôture du dernier exercice, Siemens France a enregistré, au titre de ses activités poursuivies, un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros dont 31 % réalisés à l’export.

GS Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Jean-Christophe Mathieu : Nous y présenterons en détails le 1er automate programmable industriel certifié CSPN et qualifié par l’ANSSI ainsi que le 1er commutateur industriel certifié par l’ANSSI. L’édition 2016 des Assises sera également l’occasion d’annoncer la certification du concept de sécurité - par le TUV Sud et basés sur l’IEC 62443-4-1 - appliqué au processus de développement des produits d’automatisation Siemens pour sept de ses sites de recherche & développement en Allemagne : une première mondiale.

GS Mag : Quelles sont les grandes tendances du marché de la sécurité dans votre domaine ?

Jean-Christophe Mathieu : Les multiples attaques sur les systèmes industriels et la publication des arrêtés sectoriels de la Loi de Programmation Militaire incitent fortement l’ensemble des acteurs à protéger leurs outils de production. La demande en matière de cybersécurité est dès lors en forte croissance dans nos secteurs : systèmes industriels au sens large, transport, santé, énergie, industrie…
Les produits intègrent désormais des fonctions de sécurité permettant l’authentification des utilisateurs, le chiffrement des programmes utilisateurs pour protéger le savoir-faire des constructeurs ou encore la possibilité de chiffrer les communications.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2016/17 ?

Jean-Christophe Mathieu : La stratégie du groupe est de proposer des produits et solutions qui intègrent nativement des fonctions de sécurité. Cela passe par un développement « secure by design » puis une production sécurisée de nos produits et solutions. Ensuite, nous étendrons le champ des protocoles ouverts tels qu’OPC UA à un grand nombre de nos constituants.
Notre volonté est d’apporter une offre complète de produits d’automatismes sécurisés à tous les niveaux. Elle va donc évoluer vers plus de produits certifiés et de plus en plus de fonctions de sécurité intégrées dans nos produits.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour 2016/17 ?

Jean-Christophe Mathieu : L’année 2016 – 2017 sera pour Siemens en France l’année du déploiement de la « digitalisation en automatisation industrielle ». • Cette stratégie qui nécessite une analyse de la robustesse et de la protection des architectures de contrôle-commande va principalement concerner les activités « digitales » avec un rapide retour sur investissement pour nos industriels à savoir : la simulation et le « virtual commissioning » pour une mise en production accélérée pour in fine réduire le time-to-market des produits, une flexibilité accrue de l’outil industriel afin de permettre une production de masse individualisée ; un accès aux données de production de manière structurée permettant de transformer ces données en décisions opérationnelles à forte valeur ajoutée, tel que nous le proposons avec « Mindsphere », notre nouvelle offre cloud dédié à l’industrie.
Pour adresser ces nouvelles priorités industrielles, notre offre technologique (hardware et software), notre expertise des métiers et des architectures industrielles ainsi que dans la protection de l’accès aux données sont clairement des éléments différentiateurs majeurs et déterminants pour le marché.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Jean-Christophe Mathieu : Notre message est simple : en France, Siemens est le premier équipementier pour systèmes industriels à obtenir une certification et une qualification de sécurité pour ces produits, délivrées par l’ANSSI. L’utilisation de produis certifiés et qualifiés permet ainsi aux clients de préparer sereinement l’homologation de leurs systèmes industriels.
Si la cybersécurité des installations neuves intègre de façon native une stratégie de protection, les installations existantes en revanche doivent faire l’objet d’une attention toute particulière. Il existe aujourd’hui des solutions permettant aux installations existantes de talonner les équipements neufs quant à leur performance en matière de cybersécurité. Même obsolètes, les composants d’une installation industrielle peuvent bénéficier de briques de protection et autres pare-feu efficaces, sans compter sur les mesures organisationnelles et les processus opératoires à mettre en œuvre. Dans tous les cas, rappelons que le risque zéro n’existe pas.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants