Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jaguar Network choisit NETSCOUT pour virtualiser sa défense DDoS

juin 2018 par Marc Jacob

NETSCOUT SYSTEMS, INC. annonce que Jaguar Network, opérateur-hébergeur de services réseau, de téléphonie d’entreprise et cloud, a choisi Arbor vAPS pour sa première solution de protection DDoS reposant sur la virtualisation des fonctions réseau et le réseau défini par logiciel (NFV/SDN).

« Nous utilisons avec succès les technologies Arbor depuis de nombreuses années et nous nous réjouissons de pouvoir proposer une protection haut de gamme à un tarif avantageux sur notre plate-forme multicloud JN Cloud Atlas. Cela s’inscrit directement dans la stratégie de Jaguar Network, qui consiste à rendre les technologies accessibles en vue d’une utilisation efficace par l’ensemble des entreprises », commente Kevin Polizzi, Président de Jaguar Network.

Les attaques DDoS contre les datacenters

7,5 millions d’attaques DDoS se sont produites en 2017 selon les chiffres de l’observatoire Arbor ATLAS, qui couvre environ un tiers du trafic Internet mondial. D’après la 13ème étude Arbor annuelle sur la sécurité des infrastructures IP mondiales (WISR, Worldwide Infrastructure Security Report), 45 % des opérateurs de datacenters ont vu leur bande passante Internet saturée en raison d’attaques de ce type. Et ce, alors que les conséquences en sont de plus en plus lourdes. Le préjudice en termes de réputation ou d’image de marque et les coûts opérationnels demeurent les deux principaux impacts des attaques DDoS, le premier étant cité par 57 % des participants à l’enquête, contre 48 % l’an passé. Le nombre des participants faisant état d’une perte de revenus a également bondi dans le même temps, passant de seulement 17 % à 32 %.

« Arbor vAPS a été pensé dès le départ pour l’entreprise, avec une interface simple d’utilisation. Une fois configurée, l’appliance virtuelle vAPS peut neutraliser automatiquement la plupart des attaques DDoS, qu’elles soient volumétriques ou applicatives ou qu’elles ciblent des firewalls et d’autres équipements “stateful”. vAPS peut aussi bloquer automatiquement le trafic entrant ou sortant en provenance ou à destination d’infrastructures malveillantes connues sur Internet, grâce au flux Arbor ATLAS Intelligence Feed (AIF). Enfin, vAPS offre un grand nombre de rapports d’investigation supplémentaires, répondant aux besoins des clients de services managés », souligne Frédéric Fleurat, Regional Manager de NETSCOUT Arbor.

Virtualisation de la protection DDoS

NETSCOUT a entièrement virtualisé ses plates-formes de protection DDoS Arbor afin d’apporter à des clients comme Jaguar Network la flexibilité nécessaire à une adaptation à chaque architecture réseau et modèle de protection. Les technologies SDN/NFV permettent à Jaguar Network de proposer des services managés plus rapidement et à moindre coût. Ses propres clients peuvent s’abonner, via son portail, à des services de sécurité qui sont activés en quelques minutes sans qu’ils aient à modifier l’infrastructure physique de leur réseau. Il en résulte une solution simple, à la demande, donnant aux clients accès à la protection DDoS dont ils ont besoin afin de limiter les risques pour leur entreprise, cette solution étant disponible avec une rapidité et à un tarif économique sans précédent.

Le système de licences Arbor repose sur des « pools de capacité » qui permettent à Jaguar Network d’activer dynamiquement une capacité de protection (sous la forme d’instances de vAPS) au moment et à l’endroit souhaités. Par exemple, l’opérateur pourra exploiter sous licence un pool de 10 Gbit et offrir un service managé de 1 Gbit/s à dix clients différents, ou bien de 100 Mbit/s à une centaine d’entre eux, ou encore une combinaison quelconque de tous les débits autorisés. En outre, il est possible de transférer des licences d’un client à un autre, d’en augmenter ou réduire la capacité, voire de les réutiliser à mesure que les clients rejoignent le service, que leurs besoins évoluent ou qu’ils quittent le service.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants