Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Information Services Group (ISG) : L’activité outsourcing dans la région EMEA atteint un record historique, notamment en France

août 2014 par Information Services Group (ISG)

Information Services Group (ISG) annonce que l’activité outsourcing dans la région Europe, Moyen Orient et Afrique (EMEA) a atteint des résultats records pour les deux premiers trimestres concernant le nombre de contrats signés, et a aussi connu sa meilleure performance en termes de valeur de contrats depuis 2008.

Le Q2 EMEA ISG Outsourcing Index qui évalue les contrats d’externalisation d’une valeur supérieure à 4 millions d’euros, révèle que la valeur totale annuelle des contrats pour le premier semestre 2014 a atteint 5 milliards d’euros, soit une augmentation de 32% par rapport à la même période de l’année précédente. Le nombre de contrats signés a également augmenté de 25%.

La France poursuit sa belle performance

Après un fort démarrage marquant son meilleur 1er trimestre depuis 2010, la France consolide sa position de 2ème marché européen de l’outsourcing grâce aux meilleurs deux premiers trimestres jamais enregistrés, à la fois en termes de valeur de contrats et de nombre de contrats signés.

Soutenue par des méga contrats[1] signés lors de ce premier semestre 2014, la valeur annuelle des contrats en France a atteint 930 millions d’euros, une valeur devancée uniquement par le Royaume-Uni. Bien que la présence de grandes transactions puisse augmenter la valeur du marché temporairement, la France a également connu une progression du nombre de contrats signés. 40 contrats ont été signés au cours du premier semestre 2014, soit près de trois fois plus que lors du premier semestre de l’année dernière, constituant le nombre le plus important enregistré à ce jour sur cette période. Pour Lyonel Roüast, Partner et Président SEMEA (Europe du Sud, Moyen Orient et Afrique) d’ISG : « la tendance vers l’externalisation se concrétise en France portée par les entreprises qui revoient leurs politiques d’approvisionnement traditionnelles pour se tourner vers les options d’externalisation innovantes comme le Software as a Service (SAAS) et le Cloud ou encore vers les joint-ventures pour celles qui souhaitent conserver un maximum de contrôle. Cette tendance devrait se poursuivre en Q3 et Q4 avec un nombre de contrats important portant sur des activités très sélectives. »

La région EMEA continue de dominer le marché global de l’outsourcing

La zone EMEA représente toujours 50% de la valeur globale du marché de l’outsourcing. Lyonel Roüast remarque que « grâce à une forte demande provenant de l’Europe continentale, surtout de la France et de l’Allemagne, la région EMEA a vu son volume et sa valeur de contrats augmenter et a gardé sa position de leader. Nous constatons encore beaucoup d’activité sur le secteur de l’outsourcing qui devrait se transformer en transactions au cours des deux derniers trimestres 2014. Si nous prenons l’année entière, nous prévoyons que la valeur annuelle des contrats dans la zone EMEA dépassera facilement les niveaux de 2013. »

La valeur annuelle des contrats pour la région EMEA a demeuré stable au cours du deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent particulièrement fort, et représente une augmentation de 50% par rapport à la même période de l’année précédente. La région a bénéficié notamment d’une performance solide de l’ITO (IT Outsourcing). Malgré un léger déclin vis-à-vis du 1er trimestre, la valeur annuelle des contrats ITO (2 milliards d’euros) et le nombre de contrats (111) ont atteint des niveaux inédits pour un deuxième trimestre. Quant au BPO (Business Process Outsourcing), il continue de démontrer une performance terne partout dans la région, avec une valeur autour de 500 millions d’euros pour ce trimestre.

« Les résultats de ce 2ème trimestre sont globalement positifs partout dans la région, et pas seulement par rapport à l’année 2013 moins satisfaisante. La comparaison entre le premier semestre de 2014 et celui de 2013 témoigne de la puissance du marché de l’outsourcing et montre qu’il est en progression. Les performances stables de volumes et de valeur dans la majorité des secteurs économiques nous assurent que les chiffres ne constituent pas une bizarrerie mais une vraie évolution du marché, » conclut Lyonel Roüast.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants