Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

GlobalSign annonce la sortie de CloudSSL

septembre 2017 par Marc Jacob

GMO GlobalSign annonce le lancement de son offre CloudSSL. Avec CloudSSL de GlobalSign, les éditeurs de solutions SaaS peuvent facilement proposer à leurs clients une fonction de chiffrement intégrée sécurisée qui leur permet de protéger leurs activités en ligne à un coût raisonnable. La sécurisation des sites est rapide et efficace — un avantage concurrentiel indispensable pour les éditeurs SaaS et une marque de confiance à l’échelle mondiale. Cette offre automatisée et évolutive permet par ailleurs aux entreprises de proposer à leurs clients des services intégrant directement une solution SSL. L’avantage ? Les utilisateurs n’ont pas à installer ou gérer eux-mêmes leurs certificats.

CloudSSL de GlobalSign est un service de distribution SSL conçu spécialement pour les fournisseurs de services cloud — réseaux de distribution de contenus (CDN) et de vidéos (VDN), plateformes e-commerce, concepteurs de sites Web et autres solutions en mode service (XaaS) (infrastructures, plateformes, applications ou stockage) — qui doivent sécuriser leurs services ou communications pour un grand nombre de clients. Du côté des fournisseurs, l’automatisation de l’assignation et de la gestion des certificats décharge amplement les équipes de support interne. CloudSSL prend également en charge les certificats Wildcard — solution idéale pour les fournisseurs SaaS qui hébergent ou gèrent plusieurs sites ou plusieurs pages d’un même domaine.

Pour les fournisseurs SaaS comme HotelPlanner.com, leader de la réservation en ligne de services touristiques pour les groupes, CloudSSL constitue un précieux atout.

Les certificats CloudSSL sont émis pour les fournisseurs de services avec un niveau « validation de l’organisation (OV) ». Les domaines sont ajoutés à l’issue des contrôles de validation de domaine entièrement automatisés. Les fournisseurs peuvent ainsi sécuriser plusieurs domaines et jusqu’à 500 SAN uniques sur un même certificat. Les API permettent par ailleurs aux fournisseurs d’ajouter et de supprimer dynamiquement des domaines, et en cas de suppression d’un SAN, celui-ci peut être réutilisé pour un autre domaine, sans surcoût. Une fois un domaine contrôlé et vérifié, d’autres sous-domaines peuvent être ajoutés sans validation de domaine supplémentaire.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants