Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Gemalto déploie en Algérie le programme de cartes de sécurité sociale électroniques

avril 2008 par Marc Jacob

Gemalto annonce avoir entrepris le déploiement national du premier projet de santé électronique algérien. Après le succès de la phase pilote comprenant 700 000 cartes sur cinq régions, ce programme de santé inédit en Algérie poursuivra un déploiement national au cours des deux ans à venir. Ce délai est conforme au calendrier prévu par la CNAS (caisse nationale de la sécurité sociale des travailleurs salariés) dans le cadre du contrat remporté par Gemalto en 2006. Gemalto est maître d’œuvre du programme, assurant l’implémentation de bout en bout du système d’émission et de gestion des sept millions de cartes à microprocesseur assurés sociaux et professionnels.

La solution de Gemalto permet aux établissements de santé de gérer de façon sécurisée les dossiers et vérifier les droits des assurés sociaux, tout en préservant la confidentialité des données. Pour l’assuré, cette nouvelle carte de sécurité sociale (appelée « Chifa ») simplifie les procédures administratives en permettant la dématérialisation des feuilles de soin. Le haut niveau de sécurité des transactions et un remboursement plus rapide sont autant d’avantages pour l’assuré social.

M. Boualem Touati, directeur de l’informatique de la CNAS, commente : « La phase pilote a prouvé que le système complet fonctionne d’un bout à l’autre de la chaîne. Les assurés sociaux, les médecins, les pharmaciens, les établissements de soins comme les organismes de sécurité sociale peuvent déjà tirer profit de cette solution mise en place avec Gemalto. A titre d’exemple, le délai de remboursement est passé de 30 à 5 jours, et la modernisation complète des procédures de traitement de la CNAS va permettre une réduction importante des coûts de gestion ».




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants