Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

François Amigorena, CEO d’IS Decisions : UserLock et FileAudit pour lutter contre les attaques internes ou externes

septembre 2016 par Marc Jacob

IS Decisions est un éditeur de logiciels international spécialisé dans les solutions de gestion de sécurité et d’infrastructure pour Microsoft Windows et Active Directory. Les solutions de cette entreprise permettent de prévenir les failles de sécurité et les problèmes de non-conformité. UserLock et FileAudit les deux outils combinés restreignent les accès non autorisés aux réseaux et aux données, qu’il s’agisse d’attaques internes ou externes. François Amigorena, CEO d’IS Decisions présente sa stratégie.

GS Mag : Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

François Amigorena : IS Decisions est un éditeur de logiciels international spécialisé dans les solutions de gestion de sécurité et d’infrastructure pour Microsoft Windows et Active Directory, qui prévient les failles de sécurité et les problèmes de non-conformité.

Basé en France, IS Decisions est un partenaire Microsoft Silver. Parmi nos clients, citons American Express, BAE Systems, BMW, FBI, Frito-Lay, GlaxoSmithKline, IBM, Lockheed Martin, Mitsubishi, Oxford University, South Wales Police, TimeWarner, l’Organisation des Nations Unies, le Département américain de la Justice, le Ministère américain des Anciens Combattants et les US Navy Marine Corps.

GS Mag : Quel est votre produit ou service phare pour 2016 ?

François Amigorena : UserLock et FileAudit sont nos deux produits phares en 2016. Ces deux outils combinés restreignent les accès non autorisés aux réseaux et aux données, qu’il s’agisse d’attaques internes ou externes. Fondamentalement, les logiciels UserLock et FileAudit ont été pensés pour allier simplicité, efficacité et sécurité. Facile à déployer et à gérer, leur technologie non intrusive maintient le juste équilibre entre la sécurité utilisateur et la productivité des employés, sans frustrer les administrateurs informatiques ni entraver les utilisateurs finaux.

GS Mag : À quels segments de clientèle vous adressez-vous ?

François Amigorena : Nous ciblons les organisations de toute taille et de tout secteur, en particulier dans le domaine de la finance, de la santé, du juridique et de l’enseignement.

GS Mag : Quels sont les points forts de votre offre ?

François Amigorena : Contrairement à de nombreux autres éditeurs de sécurité informatique, nous proposons des outils qui n’entravent pas les utilisateurs finaux. Ainsi, pour l’authentification utilisateur, nos outils utilisent des facteurs contextuels pour vérifier que la personne connectée est bien celle qu’elle prétend, notamment grâce à l’heure de connexion, l’appareil utilisé, son emplacement et son adresse IP. De cette manière, le logiciel ne gêne pas les utilisateurs avec d’incessantes demandes d’authentification chronophages et contre-productives.

GS Mag : Comment accompagnez-vous vos clients ?

François Amigorena : Notre équipe de support technique dédiée fournit aux clients toute l’assistance nécessaire pour l’installation, la configuration et l’utilisation de nos outils. Le support et la maintenance de nos logiciels sont offerts la première année. Ceci permet aux clients de bénéficier d’un support technique et de recevoir gratuitement les principales mises à jour logicielles et les versions mineures durant toute cette période.

GS Mag : Comment est organisé votre réseau commercial ?

François Amigorena : Notre réseau commercial se partage entre les ventes directes et nos partenaires privilégiés. Au vu de la demande croissante pour nos produits, nous estimons que la meilleure façon de maintenir ce niveau de croissance est de travailler avec nos partenaires du secteur.

GS Mag : Comment est organisé votre support technique en France et en Europe ?

François Amigorena : Notre équipe technique multilingue fournit une assistance au monde entier, depuis la France et la Chine. Des partenaires spécifiques gèrent les zones géographiques dont le support est plus difficile, en raison par exemple des fuseaux horaires ou de langues non parlées par notre équipe multilingue, comme au Brésil.

GS Mag : Pour conclure, quel serait votre message à nos lecteurs ?

François Amigorena : Considérez le coût total de possession d’une solution de sécurité informatique. Le fait que certains logiciels de sécurité soient moins chers peut sembler un atout. Il faut toutefois prendre en compte le temps passé par vos administrateurs informatiques pour mettre en place et gérer ces systèmes, ainsi que le temps perdu par les utilisateurs finaux à cause de la sécurité informatique.

Nous avons constaté que les employés perdaient en moyenne 15,27 minutes chaque semaine à cause d’une sécurité informatique trop complexe. Ce chiffre équivaut à 138 jours pour une organisation de 250 employés. Imaginez ce que vous pourriez accomplir si vous récupériez ces jours perdus.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants