Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Francis Bruckmann, France Telecom : Nous sommes le principal client de nous-mêmes et donc le principal expérimentateur de nos solutions

octobre 2007 par Emmanuelle Lamandé

Acteur incontournable sur le marché, France Telecom a la chance d’être son premier client ainsi que le premier expérimentateur de ses solutions, mais également l’énorme responsabilité de l’infrastructure vitale citoyenne. Francis Bruckmann, Directeur délégué à la promotion de la sécurité France Telecom-Orange, a accepté pour GS Mag de développer la stratégie sécurité du groupe à l’occasion des Assises de la sécurité.

Global Security Mag : Quelles sont les nouveautés que vous proposez actuellement ?

Francis Bruckmann : Depuis trois ans, nous disposons d’une direction marketing dédiée aux solutions de sécurité, ainsi que d’une vocation à développer des solutions mondiales. Du fait de cette couverture mondiale, nous n’agissons pas au coup par coup ; nous avons une stratégie globale qui nous permet d’établir une stratégie de confiance. Notre offre s’articule autour de différents axes : la sécurisation des infrastructures réseau, quelque soit les technologies (fixe, Internet, WiFi, WiMax), et la sécurisation du poste informatique (PC, Mac ou PDA).

En ce moment, nous proposons des améliorations ou encore de nouvelles options sur des solutions déjà existantes. Nous améliorons, par exemple, le kit Business Everywhere, travaillons sur le chiffrement du poste de travail. Nous améliorons également l’organisation de SOC au niveau mondial pour avoir une convergence de la gestion interne et externe.

France Telecom se considère comme son premier client. Nous sommes implantés dans 65 pays en tant qu’opérateur ; nous disposons de points d’accès dans 220 pays et territoires, soit la quasi-totalité du monde, sauf l’Irak, l’Afghanistan, le Groenland ou encore l’Ethiopie. Nous disposons d’un réseau mondial sans coutures. France Telecom, c’est 200 000 salariés. Nous sommes présents dans 50 des plus grandes entreprises mondiales. Nous sommes, de plus, le principal client de nous-mêmes et donc le principal expérimentateur de nos solutions.

GS Mag : Que représente pour vous cet événement ?

Francis Bruckmann : Etre présent aux Assises est important ; c’est l’un des événements majeurs français dans le domaine. Nous sommes présents dans de nombreux autres (IP Convergence, Milipol, Salon de la Sécurité,…) pour montrer que nous sommes un opérateur qui compte dans le milieu de la sécurité et entretenir la confiance. C’est également l’occasion de rencontrer les entreprises, fournisseurs de solutions, avec la quasi-totalité desquels nous travaillons, mais aussi les clients, experts ou responsables. Ce type de rendez-vous nous permet d’approfondir les problématiques qu’ils ont.

GS Mag : Quels sont vos objectifs pour les mois à venir ?

Francis Bruckmann : Nous sommes convaincus que l’IP sera partout dans quelques années. Notre focus est d’accompagner les clients dans cette mutation vers l’IP. La sécurité signifie pour nous la confiance en l’opérateur à qui l’on délègue le service. De ce fait, notre service envers le client est un service d’accompagnement qui va de l’étude (penser avec le client) jusqu’à la conception de l’architecture cible et enfin l’exploitation 24h/24h et 7j/7j, en assurant la délégation de la sécurité. Ce portfolio a une grande cohérence. Nous avons déjà beaucoup d’affaires dans le domaine, mais il faut passer le cap pour être reconnu comme un vrai opérateur de confiance. Pour cela, le travail en interne est important. Il faut assurer la formation de commerciaux et identifier les gisements de CA sur ces domaines.

GS Mag : Qu’est-ce qui fait la force de votre groupe ?

Francis Bruckmann : La première force du groupe repose sur sa qualité de services, qui est l’une des meilleures du monde. De plus, son réseau sans coutures permet l’accès à tous les points du monde. Enfin, ses solutions sont uniformes quel que soit l’endroit où l’on se trouve. France Telecom a de nombreuses responsabilités citoyennes. Nous sommes responsables de l’infrastructure vitale et nous fournissons également cette infrastructure à tous les opérateurs. Nous assurons donc un certain nombre de devoirs envers les citoyens, d’où l’importance de la notion de confiance.

GS Mag : Quel message souhaiteriez-vous faire passer à la clientèle ?

Francis Bruckmann : Toutes les entreprises vivent ou vont vivre une mutation vers l’IP. France Telecom l’a déjà fait il y a une dizaine d’années. Nous avons de l’expérience et nous savons la mettre au service des entreprises. Elle se retrouve dans le portfolio de solutions et bien sûr elle a un prix, mais c’est le gage de confiance.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants