Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Flexera rachète Meta SaaS

mai 2018 par Marc Jacob

Flexera, l’éditeur achète Meta SaaS. Désormais, les organisations peuvent découvrir les applications utilisées, optimiser leurs dépenses, gérer leurs abonnements, limiter les risques de sécurité et de conformité, et éliminer le « shadow SaaS » -soit les abonnements non autorisés ou obtenus sans suivre les processus officiels. Meta SaaS sera rebaptisé Flexera SaaS Manager.

Aujourd’hui, les entreprises du monde entier attendent toujours plus de leurs actifs et de leurs fournisseurs de technologies. Elles veulent -et méritent- des retours sur investissement plus rapides, des solutions plus complètes, ainsi que des données fiables afin d’obtenir de meilleurs résultats. Flexera tient sa promesse en développant rapidement ou en rachetant les meilleures technologies par le biais de fusions et acquisitions, comme c’est le cas aujourd’hui avec Meta SaaS.

Un catalogue de 32 000 applications SaaS, et une intégration directe avec 250 applications supplémentaires

Avec ce rachat, Flexera prend l’avantage sur l’ensemble des autres fournisseurs de solutions SAM en vertu de la profondeur et de l’étendue de ses capacités de gestion des dépenses dans des logiciels SaaS. Les clients peuvent s’appuyer sur les technologies de Flexera pour identifier plus de 32 000 applications de ce type, et gérer intelligemment les renouvellements de contrats à l’aide de rapports générés proactivement et faciles à consulter. En outre, l’éditeur peut désormais superviser l’utilisation des licences pour de 6 200 de ces applications. Enfin, grâce à des intégrations directes avec plus de 250 produits utilisés dans le monde entier, Flexera propose désormais les renseignements les plus riches quant aux périodes et aux modes d’interaction des utilisateurs avec les logiciels les plus importants du marché. Les clients peuvent ainsi évaluer le véritable retour sur investissement de ces solutions et l’impact réel de l’utilisation d’applications populaires telles que Salesforce®, Office 365®, Slack™ ou encore Box®.

Pour maîtriser les dépenses liées aux solutions SaaS, les organisations sont confrontées à des questions fondamentales : quelles applications tournent dans leur environnement, qui les utilisent, etc. Malheureusement, la plupart du temps, elles n’ont pas les outils nécessaires pour répondre à ces questions basiques. Flexera peut désormais offrir à ses clients une visibilité immédiate et étendue à l’ensemble de leur entreprise sur plus de 32 000 applications SaaS, que leurs employés se les soient procurées via des canaux officiels on non (shadow SaaS). Grâce à ses technologies propriétaires, l’éditeur connecte des systèmes de gestion des dépenses, de la comptabilité et de paiement, afin d’identifier et de consolider l’ensemble des logiciels utilisés sur un seul tableau de bord -et de mettre en lumière le shadow SaaS. Les organisations peuvent ainsi prendre les mesures nécessaires pour optimiser, gérer et sécuriser ces logiciels

L’angle mort du SaaS : qui dispose d’un accès plus étendu qu’il ne le devrait ? Les salariés vont et viennent, ou changent de postes. Conséquence : les entreprises peinent à tenir leurs données à l’écart d’individus qui ne devraient pas pouvoir y accéder. Beaucoup utilisent des tactiques allant des listes aux e-mails en passant par l’authentification unique (SSO). Cependant, cette dernière ne fonctionne que pour les applications SaaS connectées au système. La plupart des organisations ne déploient pas l’authentification unique sur l’ensemble de leurs solutions disponibles sous forme de service, en particulier en cas de shadow SaaS galopant et lorsqu’elles n’ont aucune idée de la présence de ces applications.

Un système d’authentification unique peut également être désynchronisé d’un système RH et/ou vis-à-vis des informations sur les comptes des utilisateurs au sein de l’application elle-même. Cela peut notamment se produire lorsqu’un employé a obtenu un droit d’accès direct en dehors des processus SSO de l’organisation. Cet angle mort expose l’entreprise à des risques de conformité vis-à-vis des réglementations telles que le RGPD, qui exige qu’elles sachent quels systèmes contiennent des données personnelles, et qui y a accès.

Avec ce rachat, Flexera peut désormais aider ses clients à mieux exposer cet angle mort quant à la gestion et à la sécurité des solutions SaaS. Grâce à des technologies enrichissant les processus de sécurité concernant ces logiciels, l’éditeur peut connecter des données RH à celles des fournisseurs de solutions sous forme de services. Les clients héritent ainsi de listes de contrôle intelligentes et précises identifiant exactement ce à quoi chaque employé a réellement accès, ce qui permet aux équipes informatiques de comparer leurs enregistrements à des données précises lors de la création de comptes SaaS sécurisés.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants