Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

FireEye commente le piratage de données personnelles de Singapour touche 1,5 m de personnes

juillet 2018 par Eric Hoh, Président de la région Asie-Pacifique chez FireEye

Selon les autorités sanitaires, le piratage de données personnelles de Singapour atteint 1,5 m de personnes.

Les dossiers médicaux contiennent des informations précieuses pour les gouvernements et ils sont souvent ciblés par ceux qui menacent l’État. De nombreuses entreprises et gouvernements en Asie du Sud-Est sont confrontés à des cybermenaces, mais peu d’entre eux reconnaissent l’ampleur des risques qu’elles représentent. Singapour se classe parmi les chefs de file en matière de cybersécurité, et nous aimerions que davantage de gouvernements suivent leur exemple en divulguant les violations. La divulgation permet à d’autres organisations de prendre des mesures pour améliorer leur défense contre des attaques similaires. Un acteur du cyber espionnage pourrait tirer parti de la divulgation de renseignements médicaux sensibles ou de vulnérabilités financières liées à la santé pour contraindre une personne en position d’intérêt à faire de l’espionnage.

Il n’y a pas de solutions rapides au défi de la cybersécurité, et les violations sont inévitables. Il est important que les entreprises et les gouvernements travaillent ensemble pour améliorer notre sécurité collective afin de minimiser les conséquences en cas d’atteinte à la sécurité collective.

Chez FireEye, nous sommes souvent appelés à intervenir en cas d’infractions. Dans les enquêtes que nous avons menées l’an dernier, nous avons constaté que les organisations de la région Asie-Pacifique ont été violées pendant une période médiane de 498 jours avant même qu’elles n’aient détecté l’intrus. Par rapport à ces mesures, il s’agit d’une réponse relativement rapide.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants