Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Fabrice Le Page, Bitdefender B2B : en matière de sécurité, il est souvent nécessaire de compléter voire de remettre à plat ses choix historiques

septembre 2016 par Marc Jacob

Pour sa 6ème participation aux Assises de la Sécurité Bitdefender présentera aux dires de Fabrice Le Page, Chef de Produit Bitdefender B2B « une technologie révolutionnaire pour la détection des attaques ciblées appelé Bitdefender Hypervisor Introspection (HVI). Elle est le résultat de 4 années de R&D par les experts de Bitdefender en collaboration avec Citrix. EN outre, l’éditeur présentera Bitdefender GravityZone, développée nativement pour le cloud et la virtualisation. Pour Fabrice Le Page, il est souvent nécessaire de compléter voire de remettre à plat ses choix historiques en matière de sécurité.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Fabrice Le Page : Pour notre 6ème participation aux Assises de la Sécurité nous allons présenter cette année une technologie révolutionnaire pour la détection des attaques ciblées. Celle-ci permet de révéler une activité malveillante au sein des systèmes d’exploitation invités, au niveau de l’hyperviseur sous-jacent. Cette approche ne représente pas une simple évolution dans la sécurisation des endpoints, on peut parler de révolution pour leur sécurité !
Cette solution exclusive, appelée Bitdefender Hypervisor Introspection (HVI), résulte de plus de 4 années de recherche et développement menées par les experts Bitdefender, en coopération avec Citrix, et permet de résoudre la problématique du contexte versus isolement, réputée comme étant insoluble. Pour cela, HVI utilise un niveau de privilège supérieur afin de détecter les malwares déjà installés et de protéger des attaques. Les propriétaires de datacenters auront enfin la capacité de savoir ce qu’ils ne pouvaient pas connaître jusqu’à présent.
De plus, en supposant que l’infrastructure protégée est déjà compromise, les techniques de désinfection tirent parti d’une méthode unique d’injection des outils de nettoyage Bitdefender dans une machine virtuelle active.
Nous présenterons aussi notre gamme de solutions de cyber-sécurité pour grandes entreprises, Bitdefender GravityZone, développée nativement pour le cloud et la virtualisation, combinant tous les services de sécurité dans une plateforme unique. Délivrée sous la forme d’une appliance virtuelle opérationnelle en quelques minutes, GravityZone offre une console d’administration unique pour déployer et gérer la sécurité de tout type d’environnement (virtuel, physique, mobile, cloud privé/public/hybride) avec un agent adaptant sa forme et son comportement à ce dernier.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2016/2017 ?

Fabrice Le Page : Les solutions de notre nouvelle gamme GravityZone évoluent continuellement. Outre l’ajout régulier de nouvelles fonctionnalités en matière de protection et d’administration de nos solutions, nous avons continué à travailler sur l’intégration à des solutions tierces de type RMM (ConnectWise, Kaseya, LabTech, LogicNow, RG System, Solarwind, Novarisk…).

Nos efforts continus dans le développement et l’amélioration de nos technologies nous permettent de garder un temps d’avance sur la concurrence. Tout au long de l’année, nous avons amélioré nos technologies de détection pour pouvoir faire face aux nouvelles menaces, comme par exemple avec des modules spécifiquement dédiés à la lutte contre les ransomwares, les exploits ou encore les menaces persistantes avancées (APT). Nous travaillons aussi de façon continue sur l’optimisation de nos technologies d’intelligence artificielle et nos algorithmes d’apprentissage automatique avec un double objectif : détecter les menaces inconnues et générer le plus faible nombre possible de faux positifs. Ces différentes avancées technologiques nous permettent de nous maintenir en tête depuis plus de 5 ans des tests d’organismes indépendants tels qu’AV-Test, AV-Comparatives ou Virus Bulletin.

En 2017, un focus particulier sera mis sur la protection contre les APT. Le début de l’année coïncidera avec le lancement commercial de notre technologie exclusive Bitdefender HVI qui, comme évoqué plus haut, est la seule solution de sécurité permettant une introspection de la mémoire des machines invitées depuis l’hyperviseur.

Ensuite, la compatibilité de nos solutions avec VMware NSX confirme notre capacité à protéger les datacenters virtualisés avec les technologies les plus avancées dans le domaine. Bitdefender a été pionnier dans la protection des environnements virtualisés grâce à des solutions qui ont été développées nativement pour la virtualisation, proposant les meilleurs ratios de consolidation du marché et étant compatibles avec tous les hyperviseurs existants.

Pour conclure sur nos plans à venir, la première partie de l’année 2017 sera l’objet de diverses annonces importantes pour l’évolution de notre portefeuille de solutions pour entreprises.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour 2016/2017 ?

Fabrice Le Page : Nous garderons un focus particulier sur la protection des environnements virtualisés, domaine dans lequel Bitdefender dispose de véritables avantages technologiques clés. Et plus globalement nous continuons à agrandir nos équipes commerciales et avant-ventes en France pour être toujours plus présents auprès de nos clients et partenaires.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Fabrice Le Page : Le cloud, sous ses différentes formes, public, privé ou hybride, a ouvert la porte à une profonde évolution des infrastructures informatiques ces dernières années. S’il offre davantage de souplesse, permet de mieux répondre à certains besoins et attentes des utilisateurs, voire d’optimiser les coûts, le cloud apporte aussi de nouvelles problématiques et enjeux en termes de sécurité et élargit significativement les surfaces d’attaques potentielles contre les SI perpétrées par des cybercriminels toujours plus virulents et créatifs.

Les législations évoluent également et imposent de plus en plus d’obligations aux entreprises comme nous l’avons vu ces derniers mois en Europe ou plus spécifiquement en ce qui concerne les OIV (opérateurs d’importance vitale) en France.

Face à ces nouvelles problématiques, il est souvent nécessaire de compléter voire de remettre à plat ses choix historiques en matière de sécurité, ses process, les responsabilités ou même la gouvernance au sein de l’entreprise. Nous sommes conscients qu’il n’est pas toujours aisé pour les RSSI de migrer vers une nouvelle solution de sécurité, pour des raisons techniques, financières ou encore de temps. Si ces réticences sont légitimes s’agissant des solutions concurrentes, elles seront gommées avec Bitdefender car les bénéfices que nous apportons aux RSSI sont justement de réduire le risque technique, de gagner en productivité, en ROI et de les sécuriser avec une solution dédiée à leur environnement.

De notre côté, nous investissons massivement en R&D pour conserver un coup d’avance face à l’évolution des cyberattaques et notre leadership en matière de défense proactive. Dès le début des années 2000, nous avons développé nos premières technologies d’analyse comportementale, récompensées en 2002 par le prix de l’innovation technologique de la Commission Européenne. Nous développons nos algorithmes d’intelligence artificielle depuis plus de 7 ans. Aujourd’hui opérationnels sur notre GPN (Global Protective Network), plus de 500 millions d’utilisateurs à travers le monde en bénéficient déjà. En parallèle, nous gardons à l’esprit le besoin de simplicité de mise en place des solutions, de leur administration quotidienne et de transparence pour les utilisateurs. C’est ainsi qu’est née notre solution GravityZone, délivrée sous forme d’appliance virtuelle ou de service cloud.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants