Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

F-Secure tente de prédire les bouleversements sécuritaires de 2013 : L’Internet que nous connaissons existera-t-il encore ?

janvier 2013 par F-Secure

Est-ce un bouleversement sur « Qui contrôle Internet » ? La découverte d’une nouvelle épidémie de malware Mac ? Une attaque de type DDoS des Smart TV ? Peu importe ce que nous réserve 2013, il est certain que ce sera une année charnière. Voici ce que le F-Secure Labs prévoit pour l’année à venir.

1. Et si c’était la fin d’Internet tel que nous le connaissons ?

« Selon les échanges survenus lors de la World Conference on International Telecommunications (qui a eu lieu en décembre à Dubaï), 2013 devrait être une année riche en évènements », déclare Sean Sullivan, Security Advisor chez F-Secure Labs. Cette conférence pourrait avoir un impact majeur sur Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui : « Internet pourrait se morceler en une série de petits Internets », avance Sean Sullivan. « Il est aussi possible qu’Internet devienne un espace financé par des grands groupes de fournisseurs de contenus, tels que Facebook, Google ou Youtube. Et que ceux-ci imposeraient des taxes aux internautes souhaitant accéder aux informations qu’ils proposent. »

Le WCIT (World Congress on Information Technology) est une conférence organisée par l’International Telecommunication Union (ITU) pour finaliser le traité des « International Telecommunications Regulations ». Parmi les participants, on trouve des représentants des gouvernements de tous les pays, dont de nombreux opposants à une utilisation libre d’Internet. Il s’agit notamment de régimes gouvernementaux qui aimeraient reprendre le contrôle d’Internet, actuellement aux mains des « geeks », explique Sean Sullivan. De nouvelles mesures ont même déjà été proposées, avançant des raisons de sécurité. Toutefois, les défenseurs de la vie privée estiment que ces mesures entraineraient la fin de l’anonymat sur Internet.

2. Des fuites nous révèleront une augmentation des outils d’espionnage financés par les gouvernements

« Il est clair que depuis les dernières fuites liées à Stuxnet, Flame et Gauss, la course aux cyber-armement est belle et bien lancée », déclare Mikko Hypponen, Chief Research Officer chez F-Secure. Même si nous ne serons pas toujours au courant des cyber-opérations lancées par des états-nations, nous pouvons nous attendre à ce que ces activités soient de plus en plus utilisées par les gouvernements. En 2013, il est fort probable de voir une augmentation de telles fuites, y compris en provenance de pays qui n’ont jamais été à l’origine d’attaques à ce jour. Avec le lancement d’une véritable course à l’armement, les fuites ne cesseront d’augmenter.

3. L‘utilisation des malware mobile se démocratisera

Android s’est développé comme aucun autre système d’exploitation par le passé, passant des smartphones aux tablettes puis aux Smart TV. Et plus un système d’exploitation se généralise, « plus il est facile de créer des malware performants, et plus il y aura d’opportunités pour les criminels de mettre en place des activités lucratives, » déclare Sean Sullivan. Les malware ciblant les mobiles seront facile d’accès, grâce à des kits d’outils créés et vendus par des cybercriminels spécialistes du hack à d’autres criminels, non experts.

En quelques sortes, des « malware-as-a-service », pour Android.

4. Une autre épidémie de malware frappera l’univers du Mac

Le scareware appelé Mac Defender fut propagé en 2011 ; En 2012, Flashback profita des failles de Java. Pour 2013, le Labs prévoit la découverte d’une autre épidémie de malware Mac qui devrait faire des ravages au sein de la communauté Mac.

« L’auteur du Cheval de Troie FlashBack est toujours en fuite. Il paraîtrait même qu’il serait en train de travailler sur une nouvelle offensive » estime Sean Sullivan. « Malgré les améliorations en sécurité apportées à Mac OS, une partie des utilisateurs Mac continue de rester inconsciente des risques encourus, ce qui les rend vulnérables face aux nouveaux malware. »

5. Les Smart TV deviendront une nouvelle cible pour les hackers

Les Smart TV sont connectées à Internet. Elles sont très puissantes mais ne sont généralement pas sécurisées… et deviennent donc vulnérables aux attaques. Elles sont d’autant plus vulnérables que, contrairement aux ordinateurs, elles sont souvent connectées à Internet sans le nécessaire pour empêcher le trafic indésirable. Par ailleurs, les consommateurs oublient souvent de changer le nom d’utilisateur et le mot de passe par défaut, ce qui facilite l’accès aux hackers.

« C’est très facile pour les hackers de rechercher et trouver les Smart TV sur Internet, » dit Sean Sullivan. « Une fois trouvées, ils n’ont plus qu’à utiliser le nom d’utilisateur par défaut et le mot de passe de la TV en question, et le tour est joué. » En 2012, une famille de malware, LighAidra, a infecté des décodeurs. En 2013, les Smart TV pourraient être utilisées pour des fraudes utilisant les clicks (le Bitcoin mining) ou encore des attaques de type DDoS.

6. Les logiciels espions pour mobiles seront de plus en plus nombreux

2013 sera l’année des logiciels de tracking, dont la côte qui monte en flèche. Ces derniers seront utilisés pour des raisons autres que celle du contrôle parental.

Il y a eu une nette croissance du nombre d’applications de sécurité pour les enfants, permettant de surveiller les activités et comportements de ces derniers sur la toile, et notamment sur Facebook.

"Il apparait évident que ce type de logiciel peut également être utilisé pour espionner n’importe qui, et pas seulement les enfants," déclare Sean Sullivan. « Plus l’utilisation du smartphone sera répandue, plus les gens chercheront ce type de logiciels, par exemple pour savoir ce que deviennent leurs ex ! ».




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants