Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

F-Secure analyse la perception de la sécurité sur Internet des consommateurs en Europe et en Amérique du Nord

février 2008 par Emmanuelle Lamandé

F-Secure annonce les résultats de sa première étude annuelle sur le bien-être en ligne. Pour réaliser cette étude, un panel d’utilisateurs Internet âgés de 20 à 40 ans, aux Etats Unis, au Canada, au Royaume Uni, en France et en Allemagne ont été interrogés sur leur connaissance des problèmes de sécurité en ligne (un test « QI sécurité ») et ont mesuré leur confiance dans la sûreté des activités en ligne classiques. Les résultats ont révélé que, bien que la plupart des sondés aient un logiciel de sécurité installé sur leur PC, ils n’ont pas la certitude que les emails soient exempts de virus ou d’autres menaces. Cette étude a également montré que peu d’utilisateurs sont conscients de la fréquence de mise à jour requise par leur logiciel antivirus, et la plupart d’entre eux pensent à tort que leurs protections sont à jour.

L’étude a également mis en avant le fait que les utilisateurs d’Amérique du Nord et d’Europe ont une compréhension basique des problématiques de sécurité en ligne, mais n’ont pas encore confiance dans la sécurité des activités classiques en ligne. Par ailleurs, alors que les résultats ont révélé des niveaux de connaissance et de confiance similaires pour la sécurité en ligne, les utilisateurs allemands se sont révélés moins confiants que les sondés des autres marchés au niveau de la sécurité du e-commerce et des opérations bancaires en ligne. Les sondés allemands ont également montré une bien meilleure compréhension de la nécessité de mises a jour fréquentes de leur antivirus.

Les résultats de l’étude F-Secure incluent :

Compréhension de la protection antivirus :

Bien que la majorité des sondés ait rapporté que leur logiciel antivirus était à jour avec les dernières définitions, peu d’entre eux identifient correctement la fréquence à laquelle ces définitions doivent être mises à jour, traduisant ainsi une confiance mal placée. Toutefois, une majorité de sondés a indiqué correctement que la sécurité en ligne requiert plus qu’une protection antivirus. En moyenne :

- 19 % des répondants ont compris que les définitions antivirus avaient besoin d’être mises à jour plusieurs fois par jour. Les sondés allemands ont réalisé le meilleur score sur ce sujet, avec 31 % de réponses correctes, soit près du double des utilisateurs des autres marchés.

- 76 % des sondés pensent que les définitions antivirus de leurs logiciels de sécurité sont à jour.

- 73 % des sondés reconnaissent que leurs ordinateurs peuvent être infectés par des virus même si les définitions des virus de leur logiciel de sécurité sont mises à jour.

Sécurité des emails :

Les utilisateurs de tous les marchés montrent une faible confiance dans la sûreté de leurs activités emails. En moyenne :

- Seulement 10 % des sondés pensent qu’ils peuvent ouvrir leur pièce jointe sans infecter leur ordinateur avec des virus. La confiance est encore plus basse aux Etats-Unis, avec 7 %.

- Seulement 9 % des sondés pensent qu’ils peuvent ouvrir des liens envoyés par mail sans infecter leurs ordinateurs avec des virus. La confiance la plus forte est en Grande-Bretagne à 15 %, et la plus basse en France, à 4 %.

- 24 % pensent qu’ils sont exempts de virus envoyés par emails. La confiance la plus grande est en Allemagne, à 31 %, la plus basse au Canada à 17 %.

Connaissance générale des risques en ligne :

L’étude a révélé que les sondés ont une compréhension basique des risques en ligne et de la façon dont leurs ordinateurs peuvent être infectés par les virus. Cependant, comme prévu, la majorité des utilisateurs ont déclaré avoir des logiciels de sécurité installés sur leurs ordinateurs. Toutefois, compte tenu de leur compréhension des risques en ligne, les sondés ont exprimé un manque de confiance dans la sécurité des activités en ligne classiques. En moyenne :

- 95 % des sondés ont des logiciels de sécurité installés sur leurs ordinateurs.

- 73 % des sondés reconnaissent que les ordinateurs équipés de logiciel antivirus avec des mises à jour de définitions de virus peuvent tout de même être infectés par des virus.

- 88 % des sondés sont conscients qu’un programme malveillant peut ajouter leurs ordinateurs à un réseau de PC zombies utilisé pour envoyer du Spam sans qu’ils le sachent.

- 16 % des sondés pensent que les fichiers qu’ils téléchargent depuis des sites web ne contiennent pas de virus.

- 18 % des sondés pensent qu’ils sont exempts de virus diffusés par des sites Web.

Les utilisateurs ont en général peu confiance dans leur capacité à identifier des tentatives de phishing. En moyenne :

- 37 % des sondés pensent qu’ils peuvent s’apercevoir d’un email de phishing. La confiance la moins grande est en France à 26 %.

- 27 % des sondés pensent qu’ils peuvent identifier un site de phishing. La confiance la plus basse est en France, à 21 %.

Perception de la sécurité des transactions en ligne :

Les sondés ont montré une plus grande confiance dans la sécurité des opérations bancaires en ligne que dans la sécurité des cartes de crédits utilisées pour faire du shopping en ligne.

Dans ces deux domaines, les utilisateurs allemands se sont montrés beaucoup moins confiants que les autres sondés.

- 50 % des sondés aux US, Canada, UK et France, pensent que leur carte de crédit est sûre lorsqu’ils font des achats en ligne, ce qui contraste avec seulement 15 % des sondés allemands pensent que leur carte de crédit est sûre lorsqu’ils font des achats en ligne.

- 65 % des sondés aux US, Canada, UK, France font confiance dans la sécurité de leurs banques en ligne, tandis que 28 % des répondants en Allemagne ont confiance dans la sécurité de leur banque en ligne.

« Il est préoccupant de voir que de nombreux utilisateurs croient que leur logiciel antivirus est à jour alors qu’ils ne savent pas à quelle fréquence celle-ci doit être effectuée. Cela montre pourquoi il est essentiel pour les utilisateurs d’acheter leur solution de sécurité auprès d’un fournisseur fiable, et de s’assurer que celui-ci inclut un service professionnel », explique Mikko Hypponen, Chief Research Officer de F-Secure. « La sécurité des e-mails n’est pas un problème nouveau. L’e-mail reste l’un des moyens les plus utilisé pour propager les programmes malveillants et les utilisateurs sont toujours préoccupés par le fait que les pièces jointes pourraient infecter leur ordinateur. Nous voyons également une augmentation des autres techniques, comme les « drive by download », et il est important que les utilisateurs soient conscients que les pièces jointes ne sont pas le seul moyen de diffusion des virus. Les logiciels de sécurité doivent permettre aux utilisateurs de profiter pleinement d’Internet et de leurs emails sans avoir à se préoccuper des risques de sécurité. Les solutions de sécurité doivent fournir un véritable bien-être en ligne. »


Cette étude a été menée par un tiers en janvier 2008 sur 1169 utilisateurs Internet âgés de 20 à 40 ans aux USA (225 personnes), au Canada (228 personnes), en Grande-Bretagne (227 personnes), en France (256 personnes) et en Allemagne (224 personnes). F-Secure a posé aux sondés une série de questions basiques concernant la sécurité en ligne et leur a demandé, en utilisant l’échelle de Likert, d’évaluer leur taux de confiance dans la sécurité de certaines activités en ligne.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants