Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

F-Secure : Troisième Trimestre 2013, Android, source de toutes les convoitises pirates

décembre 2013 par F-Secure

Selon le nouveau Rapport sur les Menaces Mobiles du troisième trimestre 2013, 259 nouvelles familles et variantes été découvertes par le Lab F-Secure entre juillet et septembre. Parmi celles-ci, 252 ciblent Android et 7 visent Symbian. Ce nombre est en hausse par rapport au précédent trimestre, où 205 familles et variantes avaient été identifiées.

Preuve de la banalisation des malware visant Android, les rapports démontrent l’apparition en juillet d’un nouveau toolkit, « Androrat APK binder », qui simplifie le processus d’insertion de code malveillant au sein des applications Android légitimes. De plus, selon le rapport, une menace mobile sur cinq est désormais un « bot », ce qui souligne que la complexité des logiciels malveillants Android est à la hausse.

Une éclaircie dans ce tableau : on constate que suite aux mesures de sécurité mises en place dans le Google Play store, moins de logiciels malveillants y apparaissent. A présent, la préoccupation principale avec Google Play réside dans les applications qui portent atteinte à la vie privée des individus, via une surexploitation de données.

"Les gens comprennent que partager leurs données personnelles (ex : sur un Cloud non sécurisé) peut être un risque, mais ils partagent ces mêmes données avec des applications douteuses sans y prêter attention.", explique Sean Sullivan, Security Advisor du Lab F-Secure. "Au moins, avec des sociétés comme Google, il existe une certaine responsabilité et des pratiques de confidentialité établies. Par exemple, si vous supprimez votre compte Gmail, vos données seront supprimées. Mais avec ces petites applications, vous n’avez aucune idée de la façon dont vos données seront exploitées. Et vous savez ce qu’elles en font ? Elles les utilisent à des fins lucratives, en les vendant à des bases de données marketing. "

Pour en savoir plus sur l’ensemble des menaces du troisième trimestre, y compris les chevaux de Troie bancaires mobiles, la vulnérabilité Masterkey et les recommandations du Lab pour la protection contre les logiciels malveillants conçus pour les mobiles, consultez le dernier Rapport sur les Menaces Mobiles du Lab F-Secure.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants