Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Everial nous ouvre les portes de son « Mégastore » à Chartres

juillet 2008 par Emmanuelle Lamandé

Les documents et l’information sont au cœur de l’activité de toute entreprise ou organisme public. Une fois produits, ils doivent être gérés et conservés afin de pouvoir, à tout moment être utilisés, tout en respectant des contraintes de confidentialité, de sécurité, d’accessibilité, de diffusion et de destruction. Face à ces obligations, Everial, anciennement connu sous le nom d’Archiv’Alpha, vient d’ouvrir un « Mégastore » à Chartres qui devrait, à terme, atteindre une surface totale de stockage de 390.760 m2, soit le plus grand centre de stockage d’archives de documents en Europe.

L’archivage répond à des problématiques techniques et légales et permet d’assurer la sécurité contre les sinistres (incendies, vandalismes, malveillance, espionnage) ainsi que la traçabilité. L’externalisation de l’archivage représente un marché considérable de plus de 160 millions d’euros, en croissance de plus de 10% par an. A ce sujet, les entreprises françaises sont très en retard, seuls 20 à 25% du volume d’archives des entreprises sont externalisées (contre plus de 60% aux Etats-Unis). Selon l’association PAGE (Association des Prestataires en Archivage et Gestion Externalisée), quatre tendances vont renforcer la croissance de ce marché dans les années à venir :
- une croissance des volumes d’archives des entreprises et des administrations, liée à la fois à l’expansion de l’économie et à l’aversion à la destruction des archives anciennes,
- une tendance structurelle au recours à l’externalisation du traitement et de la conservation d’archives,
- un besoin qui concerne tous les secteurs économiques, toutes les tailles d’entreprises,
- un développement de l’offre et une amélioration continue de la qualité des prestations.

L’archivage des documents électroniques est, quant à lui, en plein développement. 95% des documents sont créés directement sous format électronique. Selon IDC, 980 milliards de gigaoctets devraient être produits en 2010, contre 160 milliards en 2006. L’archivage électronique ne se substitue pas pour autant à la conservation physique des documents, mais vient en complément. En effet, le développement de l’informatique et des réseaux n’a pas entraîné une diminution des volumes d’archives physiques à conserver. Des pays comme l’Espagne, le Portugal, le Maroc, ou encore la Tunisie, sont aujourd’hui plus orientés vers l’archivage électronique, cependant la France s’y met également. Le CHU d’Amiens a, par exemple, opté pour la dématérialisation.

En 2013, le « Mégastore » de Chartres deviendra le plus grand centre de stockage d’archives de documents en Europe

Avec 26 centres de stockage en France métropolitaine et dans les DOM-TOM, et 5 millions de conteneurs représentant 2.500 km linéaires, le Groupe Everial (anciennement Archiv’Alpha) dispose d’une infrastructure à la pointe pour répondre aux besoins d’externalisation des archives des entreprises. Ce maillage du territoire permet une proximité des équipes auprès des clients et leur offre une plus grande réactivité, notamment lors des étapes d’enlèvement et de restitution des documents. Everial dispose également de 4 centres de numérisation, dont un à Chartres, permettant au groupe d’atteindre une capacité de traitement de plus de 200.000 pages/ jour.

Destiné au stockage des archives des entreprises au niveau national, le « Mégastore » qui vient de s’ouvrir à Chartres permet d’assurer l’archivage physique traditionnel et haute sécurité des documents des entreprises, et vient compléter les centres de stockage de proximité basés en région qui conservent, en priorité, les archives susceptibles de devoir être consultées en urgence (en quelques heures). Le choix de la ville de Chartres s’est imposé naturellement du fait de sa proximité avec Paris et de l’historique de la société qui a vu le jour dans cette même ville en 1989.

Débutée en mai 2005, la construction du « Mégastore » se déroule en trois étapes grâce à une construction bloc par bloc ; chacun des blocs étant construit sur 5 niveaux afin d’optimiser la surface de stockage. De 22 800 m2 de surface au sol aujourd’hui (4 cellules de 5 600 m2), le « Mégastore » comprendra, à terme en 2013, une surface au sol de 78 000 m2 (13 cellules) et une surface totale de stockage sur les 5 niveaux de 390 760 m2, soit l’équivalent de 60 terrains de foot et de 7 020 000 cartons.

Une fois les cartons prélevés chez le client, l’inventaire et la saisie terminés, les conteneurs sont marqués par des codes-barres qui permettront l’identification et le suivi des mouvements, en cas de demande de consultation notamment. Les archives conditionnées sont ensuite rangées dans les cellules de conservation. L’indexation s’effectue en fonction du client et de ses besoins.

Pour les documents particulièrement sensibles ou à haute valeur patrimoniale, Everial dispose dans ses centres de stockage d’espaces spécifiques haute-sécurité. Cette cellule haute-sécurité représente une surface de 3819 m² et bénéficie de conditions particulières de sécurité (accès limité, parois coupe-feu, système de détection par gaz inerte Agro 55, contrôles et régulation du taux d’hygrométrie et de température).

Afin de garantir la sécurité des documents traités, différents systèmes ont été mis en place : codification des unités d’archivage et répartition géo-aléatoire pour protéger la confidentialité de l’entreprise cliente et de ses données ; des règles de sécurité strictes pour chaque salle de stockage (télésurveillance, accès contrôlés, protection incendie) ; des espaces de stockage adaptés aux documents fragiles, papier ou non. Le site est relié à une société de surveillance 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 via notre SSI. Les bâtiments sont compartimentés en cellule auto stable (coupe feu 2 heures) de 5 600 m2 comprenant 5 niveaux de stockage. Les cellules sont séparées par des portes coupe feu, asservies au SSI. Les employés du « Mégastore » ont également reçu une formation à la sécurité et une formation de sauveteur-secouriste du travail. En terme environnemental, le bâtiment s’intègre à la politique de développement durable du Groupe Everial (matériaux utilisés, recyclage des déchets, pollution au bruit et à l’air…).

Parallèlement au « Mégastore », le Groupe Everial conserve également deux autres bâtiments à Chartres destinés à l’archivage courant et à l’archivage numérique.

Everial … un nom qui s’ouvre à l’international

Le nouveau nom de la société vient refléter l’étendue de l’activité actuelle d’Archiv’Alpha - de l’archivage physique à la gestion électronique de documents - et s’inscrit dans la stratégie de développement international du Groupe. Archiv’Alpha a su faire évoluer son métier depuis 2002 en se positionnant également parmi les principaux acteurs de l’archivage numérique et de la gestion électronique des documents.

« Notre métier, hier centré sur l’archivage de documents papier, s’est largement diversifié ces dernières années face aux besoins croissants des entreprises pour gérer leurs documents numériques. Notre activité d’archivage numérique et de gestion électronique des documents, qui représente aujourd’hui moins de 10 % de notre chiffre d’affaires, passera à 20-30 % dans les années à venir. Ce changement de nom s’inscrit donc dans cette tendance et répond à l’évolution actuelle de notre métier à l’ère du numérique » explique Lionel Garcia, Directeur Général du Groupe Archiv’Alpha. Ce changement de nom se traduit graphiquement par un nouveau logotype et un signe associé, celui de L’éléphant. Dans un souci de continuité, l’éléphant et le bleu, emblèmes d’Archiv’Alpha, ont été conservés.

La nouvelle identité d’Everial accompagne également la réorganisation de son activité qui s’axe désormais autour de 4 domaines d’expertise :
- Audit, conseil et formation : aider les entreprises à adopter le meilleur dispositif de gestion documentaire, adapté à leur organisation et à leurs activités.
- Archivage et gestion de supports physiques d’information : pour une conservation et une protection optimisées, en vue d’un gain de productivité et de rentabilité.
- Dématérialisation, portail documentaire et archivage électronique : assurer aux entreprises un meilleur flux d’informations, maîtrisé, facilité et partagé, en toute sécurité.
- Gestion de fonds photographiques et patrimoniaux.

Cette nouvelle marque aux consonances internationales répond également à la stratégie et aux objectifs de développement d’Archiv’Alpha, à son ambition de se positionner parmi les acteurs majeurs à l’échelle européenne et mondiale. Présent en France et dans les DOM-TOM, le Groupe est actuellement en cours de création de plusieurs filiales en Europe et dans les pays limitrophes, dont les ouvertures seront annoncées prochainement. A l’heure actuelle, Chartres représente environ 50% de l’activité d’Everial.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants