Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude d’AVG Technologies : L’apprentissage du numérique prend le pas sur les étapes clés du développement des enfants

février 2014 par AVG

Savoir faire du vélo sans roulettes ou apprendre à nager, ces étapes clés de la vie d’un enfant, sont de plus en plus précédées par l’apprentissage du numérique et des objets connectés comme l’utilisation d’un Smartphone ou le fonctionnement d’un navigateur web. Dans sa nouvelle étude Digital Diaries, AVG Technologies N.V. analyse cette plongée dans le numérique. Pour réaliser cette étude, AVG a interrogé plus de 6 000 mères dans 10 pays sur l’utilisation que font leurs enfants d’Internet et des appareils intelligents.

Elle révèle qu’entre 3 et 5 ans, les enfants sont plus nombreux à savoir jouer à des jeux vidéo (66% au global et 63% en France) ou à naviguer sur un smartphone (47% au global et 29% en France) qu’à savoir nouer leurs lacets (14% au global et 8% en France) ou à nager seuls (23% au global et 13%). Une première enquête visant à comprendre l’impact de la technologie sur la vie familiale avait été menée par AVG en 2010 auprès de mères d’enfants âgés de 0-9 ans. La France semble inverser la tendance par rapport aux autres pays avec 56% des parents qui déclarent que leur enfant passe moins de 2 heures par semaine sur Internet, comparativement à la moyenne de 36%. Par ailleurs, alors que 63% des enfants français de 3 à 5 ans savent jouer à un jeu sur PC, seulement 26% connaissent l’adresse de leur maison. A l’heure où 59% des foyers possèdent au moins trois appareils connectés, il n’est pas surprenant que les enfants de ce groupe d’âge soient très avancés dans le domaine numérique.

Selon le Docteur Chris Bauer, responsable de l’innovation au sein de l’Institute of Management Studies de l’université Goldsmiths de Londres : « cette étude démontre que, tout comme l’apprentissage de la lecture, savoir utiliser des appareils électroniques et connectés est certes devenu une étape essentielle du développement des enfants, mais le plus important c’est ce que l’on en fait. Les parents sont désormais confrontés aux défis de la sécurité et de la confidentialité de cet apprentissage du numérique. Il est de la responsabilité des parents d’expliquer à leurs enfants comment utiliser les technologies digitales de manière responsable et intelligente. Cette étude met en lumière non seulement l’importance des questions de confidentialité et de sécurité des maisons hyper-connectées mais surtout la nécessité de trouver un juste équilibre dans l’apprentissage du numérique qui porte autant sur l’utilisation que sur l’accès ».

· 0-2 ans – Les parents privilégient le partage au détriment de l’intimité Bien que el sprenst soient sensibilisées aux questions de protection de la vie privée en ligne, les parents sont de plus en plus nombreux que jamais à donner à leurs enfants et ce même avant la naissance, une empreinte numérique avant de leur apprendre à marcher ou à parler.

- 81% des mamans (63% en France) reconnaissent avoir mis en ligne des photos de leur enfant, la plupart ayant été téléchargées avant le premier anniversaire de l’enfant (62% au global et 68% en France) et 30% pendant la grossesse (18% en France).

- 80% des parents (82% en France) qui partagent des informations sur les progrès de leurs enfants (sharenting) le font à destination de leurs amis et de leurs familles. Néanmoins, pour 25% des sondées (36% en France), il s’agit de mettre en scène leur enfant.

· 3-5 ans – Les enfants en savent-ils plus sur le monde numérique que sur la vraie vie ?

L’étude souligne que les enfants, immergés dans le monde numérique dès la naissance, développent de plus en plus des aptitudes liées à la technologie au détriment de l’apprentissage de compétences plus traditionnelles ou pratiques.

- Les appareils mobiles sont de plus en plus présents dans la vie des enfants. Ainsi, 57% des enfants de 3 à 5 ans (48% en France) savent faire fonctionner au moins une application sur un smartphone ou une tablette, une augmentation de 38 % par rapport aux réponses à la même question il y a quatre ans.

· 6-9 ans – La frontière entre le réel et le virtuel s’estompe Entre 6 et 9 ans, Internet apparaît comme étant profondément enraciné dans la vie sociale des enfants, ce qui suscite des réactions mitigées chez les parents.

- Sur les 89% des enfants de cette tranche d’âge (78% en France) qui se servent d’Internet, près de la moitié (46% au global et 30% en France) jouent en ligne sur des plateformes telles que Webkinz™ ou Club Penguin™ et près d’un enfant sur cinq (16%) navigue sur Facebook.

- Seulement 9% (7% en France) des mères estiment que ces « espaces de jeux numériques » freinent le développement des aptitudes sociales de l’enfant. En revanche, 19% d’entre elles (5% en France) ont conscience que leur enfant a été confronté à des comportements agressifs en ligne au cours de l’année écoulée.

Tony Anscombe, Expert sécurité chez AVG Technologies, commente : « les enfants naissent dans un monde hyper-connecté notamment grâce aux réseaux sociaux et ont accès aux outils numériques quelques mois seulement après leur naissance. Ils apprennent tout sur la vie à travers un écran. Pourtant, les parents mesurent-ils bien les conséquences que peut avoir, à court comme à long terme, le fait d’élever des enfants dans ce monde connecté ? On observe même dans des environnements contrôlés, une cyber intimidation dirigée vers les enfants et ce, dès leur plus jeune âge. En grandissant, le passage à un réseau social beaucoup plus ouvert, tel que Facebook, peut être perturbant. Les parents doivent rester vigilants. L’étude démontrant que 64% des mères (66% en France) affirment se servir d’une forme de contrôle parental, je trouve donc inquiétant que plus du tiers n’en utilisent pas. Les enfants ne sont pas prêts émotionnellement à gérer ces expériences en ligne. Les parents qui leur donnent accès à des appareils connectés doivent donc assumer la responsabilité de leur sécurité et de la protection de leur vie privée ».


Toutes les marques déposées demeurent la propriété de leur propriétaire respectif.

Méthodologie : Une étude en ligne a été menée auprès de 5 423 parents au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, en Espagne, en République Tchèque, en Australie, au Brésil, au Canada et en Nouvelle-Zélande. L’étude a été conçue à l’aide de Research Now. Le travail de terrain a été effectué en novembre et décembre 2013.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants