Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude VMware : Les PME européennes adoptent massivement le Cloud

avril 2011 par VMware

VMware, Inc. publie les résultats d’une vaste enquête sur l’adoption du cloud dans les petites et moyennes entreprises (PME) européennes. Cette enquête indépendante a été menée auprès de 1 616 décideurs dans le domaine de l’informatique et dans huit états européens (l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni et la Russie). Elle a permis de découvrir que 60 % des PME ont déjà placé au moins une partie de leur infrastructure ou applications dans les nuages et a également mis en lumière le lien essentiel entre virtualisation et niveau d’utilisation du cloud. Ainsi, les entreprises adeptes de la virtualisation ont, en moyenne, placé deux fois plus d’infrastructures dans le cloud que les autres.

60 % des PME ont migré au moins une partie de leurs applications ou infrastructures informatiques dans le cloud (66% pour la France)

73 % des PME européennes ont virtualisé au moins une partie de leur infrastructure informatique

Celles qui ont fait usage de la virtualisation ont un niveau de déploiement plus élevé que les autres : 79 % des PME ayant migré quelques applications et ou infrastructures dans le cloud ont eu recours à la virtualisation, 8 % n’y ont pas eu recours (80% et 13% en France)

86 % des PME qui ont migré vers le cloud affirment que la virtualisation a facilité cette transition (74% en France)

Pour ce qui est de l’utilisation du cloud en général et sans tenir compte du degré d’utilisation dans chaque entreprise, les résultats sont encore plus clairs : 79 % des entreprises ayant virtualisé l’infrastructure de leur système d’information ont placé au moins une partie de cette infrastructure ou de ces applications dans les nuages (contre 8% des entreprises adeptes du cloud sans avoir eu recours à la virtualisation).

L’impact de la virtualisation sur la proportion d’infrastructure/d’applications dans le cloud

VMware a commandé cette enquête afin d’obtenir une vision plus claire des niveaux d’adoption de la virtualisation et du cloud dans les PME européennes. Cette étude permet également de dégager les moteurs/freins les plus courants à cette adoption et de faire un point sur la compréhension qu’ont les responsables de cette technologie.

« Le temps du débat sur l’adoption/le rejet du cloud par les PME est désormais révolu, comme le prouvent les 60 % de taux d’adoption du cloud. En plus d’adhérer au concept, ces entreprises progressent de façon satisfaisante dans leurs mises en œuvre. Cependant, bien que la plupart des entreprises restent prudentes pour leurs premiers pas, les entreprises virtualisées ont, elles, une avance évidemment considérable sur cette voie. La virtualisation occupe progressivement une place majeure et évidente dans la transition réussie vers un cloud livrant l’intégralité de ses bénéfices, » déclare Stéphane Arnaudo, DirecteurChannels et Alliances VMware.

Des entreprises de plus en plus conscientes de l’agilité offerte par la virtualisation et le cloud computing

Bien que la réduction des coûts reste le principal facteur d’adoption du cloud, les entreprises sont de plus en plus conscientes des bénéfices offerts par cette technologie en matière d’agilité : 37 % d’entre elles évoquent la réduction des coûts du matériel et de la maintenance parmi les avantages de la virtualisation, et presque autant estiment que le cloud apportera les mêmes bénéfices ; 34 % s’attendent à une réduction des coûts du matériel et 35 % y voient des coûts de maintenance allégés. Cependant, un quart d’entre elles (25 %) considèrent que la virtualisation a facilité le déploiement de nouvelles applications et de nouveaux services (26 % pensent la même chose du cloud computing). Tout ceci montre bien que tout en migrant vers le cloud en raison de ses avantages immédiats en matière de coûts, les entreprises parviennent également à une meilleure flexibilité une fois déployé.

« Il est certes encourageant de constater qu’une large partie des entreprises sondées sont adeptes du cloud et que la compréhension du changement fondamental que le cloud introduit dans le milieu professionnel s’élargit. Le cloud permet de réaliser bien plus que des économies : il permet aux entreprises de lancer des produits plus rapidement, d’ajuster leurs ressources de façon dynamique afin de gérer les pics de demandes sur un service particulier, ou de transformer les efforts de la R&D en une entité professionnelle entièrement nouvelle. Ce point essentiel doit être bien clair à tous les niveaux de l’entreprise si elle souhaite tirer le meilleur du cloud », commente Stéphane Arnaudo de VMware.

« C’est en toute confiance dans les technologies de VMware que nous avons progressivement virtualisé 100% de notre système d’information, étape par étape et de façon très naturelle pour aboutir aujourd’hui à la concrétisation de notre stratégie de Cloud privé : non seulement les postes de travail et les serveurs bénéficient de la technologie VMware, mais le réseau et le SAN ont également été virtualisés ! Grâce à cette stratégie de cloud, nous avons énormément gagné en agilité et nous sentons armés pour accompagner en toute simplicité et sécurité la croissance d’EAS Industries. », déclare Frédéric Halimi, DSI EAS Industries


A propos de l’étude

VMware a commandé cette étude auprès de Dynamic Markets, un cabinet de recherche indépendant basé au Royaume-Uni. Dynamic Markets a interrogés 1 616 décideurs du secteur informatique au sein de PME (de 1 à 250 salariés) dans huit pays en Europe (l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni et la Russie). L’enquête a été réalisée entre le 26 janvier et le 16 février 2011.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants