Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Kaspersky Lab : En 2017, les entreprises ont appris à vivre avec les attaques ciblées

décembre 2017 par Kaspersky Lab

L’année 2017 a été riche de nouveautés et de changements pour le marché de la sécurité informatique professionnelle. Si l’augmentation des menaces a contribué à alerter les entreprises sur l’enjeu de la protection contre les cyber menaces, du chemin reste encore à parcourir pour que la prise de conscience soit complète et efficace. Voilà ce qui ressort du rapport "New threats, new mindsets : being risk ready in a world of complex attacks" de Kaspersky Lab.

Parmi les principaux bouleversements observés par Kaspersky Lab, on retrouve les attaques persistantes avancées (APT), dont la prolifération épidémique s’est illustrée avec WannaCry and ExPetr. Aujourd’hui, les entreprises ne doivent plus seulement faire face à un déluge de malwares, mais également à des attaques sophistiquées qui utilisent des malware sans fichier, des ransomwares, des activités de reconnaissance et du social engineering.

Des attaques ciblées plus complexes et plus virulentes...

+11% augmentation du nombre d’attaques ciblées visant les grandes entreprises en 2017. 66% jugent les menaces de plus en plus complexes et 52% ont de plus en plus de mal à différencier menaces génériques et menaces complexes

... qui font des failles une fatalité...

57% s’attendent à être victime d’une faille de sécurité. 75% ont mis plus de 24h à découvrir leurs failles de sécurité les plus graves et 63% des experts en sécurité ne connaissent pas la meilleure stratégie pour répondre aux menaces

... mais le rapport à la cyber sécurité reste paradoxale, entre besoin de prévention, réalité budgétaire...

77% jugent avoir consacré un budget suffisant, voire trop important, à la protection contre les APT. 56% reconnaissent avoir besoin de meilleurs outils pour détecter et répondre aux APT et 63% des experts en sécurité ne connaissent pas la meilleure stratégie pour répondre aux menaces

... et un manque d’experts sur le marché

61% doivent embaucher davantage de spécialistes en cyber sécurité. +15% augmentation du taux d’exposition aux APT due à un manque d’experts en interne




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants