Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude CA sur les projets de virtualisation des entreprises

février 2008 par CA

CA présente les résultats d’une récente étude internationale sur la gestion de la virtualisation. Commandée par CA à un cabinet indépendant, l’étude a été effectuée auprès de 300 directeurs et responsables informatiques d’entreprises dont le chiffre d’affaires annuel dépasse 250 millions de dollars, situées aux Etats-Unis, en Europe, au Moyen-Orient et dans la zone Asie Pacifique.

L’étude révèle notamment que les projets de virtualisation les plus importants concernent les serveurs (pour 74% des personnes interrogées), puis le stockage (pour 60%) et les applications d’entreprise (pour 49%). Par ailleurs pour 56% des personnes interrogées, les projets les plus réussis sont ceux liés à la virtualisation des serveurs (contre 43% pour les solutions de stockage et 36% pour les applications par exemple).

La virtualisation : des projets critiques, qui souffrent d’une gestion peu efficace

La gestion efficace des projets de virtualisation doit permettre à l’entreprise d’optimiser ses évolutions technologiques, de bien évaluer ses retours sur investissement et d’améliorer sa productivité. Cependant l’étude montre que si 54 % des grandes entreprises considèrent la gestion de leur environnement de serveurs virtuels comme une activité critique ou prioritaire, seulement 45 % considèrent qu’elles gèrent efficacement ces projets.

Par ailleurs, si 56 % des personnes interrogées utilisent plusieurs plates-formes ou fournisseurs pour la gestion de la virtualisation des serveurs, seulement 35 % privilégient une plate-forme unique. Egalement, 68 % des répondants considèrent que la centralisation de la gestion des environnements multi-plates-formes physiques ou virtualisés est critique ou très importante.

Les bénéfices et les défis des projets de virtualisation

Selon l’étude, les bénéfices clés apportés par les environnements de virtualisation des serveurs sont la performance/utilisation, la sécurité et l’automatisation. Elle montre également que les initiatives de virtualisation des serveurs facilitent les configurations matérielles et les déploiements logiciels, confèrent plus de souplesse aux environnements de développement et de test et, enfin, optimisent les performances système.

Les répondants ont cité la sécurité comme étant le défi le plus important des initiatives de virtualisation de serveurs. Le calcul du retour sur investissement est également un enjeu de gestion critique. Seulement 28 % des personnes interrogées disposent d’une méthode leur permettant de mesurer le retour sur les investissements de virtualisation alors que 51 % sont persuadés ou ne doutent pas que leurs entreprises maximisent le retour sur ces investissements.

Montée en puissance de la virtualisation

D’ici 18 mois, 72% des entreprises interrogées prévoient d’investir dans des solutions de virtualisation des serveurs, 58% dans la virtualisation du stockage et 43% dans la virtualisation des applications.

Aussi, le pourcentage des entreprises utilisant la virtualisation dans les environnements de production pour prendre en charge des applications stratégiques devrait augmenter, de même que celui des entreprises utilisant la virtualisation pour assurer la continuité opérationnelle/reprise après sinistre. Les cinq premiers services métier stratégiques qui profiteront des environnements virtuels sont l’infrastructure informatique, le service client, la comptabilité/gestion financière, l’analyse des données et le développement d’applications.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants