Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Axway & Finextra research : les banques face à la DSP2 et à l’open-banking

septembre 2016 par Axway & Finextra research

Une étude conduite par Finextra Research pour le compte d’Axway montre comment l’open-banking modifie le paysage bancaire mondial, en accélérant la transformation digitale, en mettant en évidence le besoin de collaboration et en forçant les banques à réévaluer leur rôle dans un écosystème digital en mutation.

Dans le cadre de cette étude, Finextra a interrogé des nombreuses institutions financières, des autorités internationales et des nouveaux entrants sur le marché bancaire sur leur approche vis-à-vis de la révision de la directive des services de paiement (DSP2), leur point de vue sur l’open banking et sur la manière dont l’évolution rapide des attentes des clients conduit au développement de nouveaux produits et services.

L’étude répond à différentes questions :
- Comment les banques pensent évoluer au cours de l’année 2016 face à l’implémentation de DSP2 et à l’open banking ?
- Comment les banques relèvent les challenges stratégiques posés par l’open-banking ?
- Comment l’industrie surmonte les challenges technologiques afin d’optimiser sa capacité d’implémentation de l’open-banking ?
- Comment les banques et les fintechs peuvent améliorer leur collaboration pour enrichir leurs offres existantes et Honorer leur engagement de service ?
- Le rôle attendu des régulateurs et des autorités internationales pour assurer un environnement favorable à la collaboration, à une compétition équitable entre les acteurs et à l’adoption de standards communs ?

Bruno Cambounet, Vice President, Banking & Financial Services Solutions, Axway, commente : "Nous pensons que l’engagement de la banque avec son écosystème joue un rôle critique afin de réussir dans l’économie digitale et « l’open-banking ». D’un côté, il y a les clients qui souhaitent des services personnalisés quel que soit leur mode d’interaction (mobile, agence etc...). De l’autre côté, les partenaires des banques - d’autres banques et des fournisseurs de services de paiement - qui peuvent jouer un rôle dans le monde de l’open-banking en délivrant des produits, des services et des interactions de dernière génération attendus par les clients. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants