Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Enquête rémunération CESIN 2017

novembre 2017 par CESIN

Le Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique publie les résultats de son enquête sur la rémunération des Responsables Sécurité des Systèmes d’Information (RSSI) français.

Le RSSI est au cœur de la transformation numérique et le besoin d’interactions avec les fonctions métiers pour mieux intégrer la sécurité est de plus en plus critique. Dans un contexte économique et géopolitique particulièrement sensible, il doit assurer la sécurité du patrimoine informationnel de son entreprise, la mise en œuvre de moyens de protection efficaces ainsi que la mise en conformité avec différentes réglementations, telles que le règlement général sur la protection des données (GDPR), l’application de l’article 22 de la loi de programmation militaire ou encore la déclinaison de la directive sur la sécurité des réseaux et des systèmes d’information connue sous l’appellation « directive NIS ».

Il occupe une position d’interlocuteur privilégié dans le cadre d’élaboration de chartes, de l’évaluation de l’exposition aux risques des processus critiques de l’entreprise et des moyens adéquats à mettre en œuvre pour la protéger des menaces les plus virulentes, de l’élaboration de politiques de sécurité et de programmes de sensibilisation. Il est également un acteur clé, le plus souvent pivot, de la gestion de crises cyber.

En synthèse, le sondage révèle que :
• Le salaire moyen d’un RSSI se situe aux alentours de 100K€ ce qui dément la plupart des études situant ce niveau à moins de la moitié de cette valeur.
• Les salaires les plus bas se situent autour de 40K€.
• La moyenne haute est quant à elle à 150K€ et pour quelques rares exceptions au-delà de 200K€.
• Ces écarts sont liés à la taille de l’entreprise et au niveau d’expertise du RSSI : les RSSI débutants dans des entreprises de taille moyenne sont dans la fourchette 40K€/70K€ tandis qu’un RSSI chevronné d’une grande entreprise se situe dans la fourchette 100K€/200K€.
• Contrairement à certaines idées reçues, il n’y a pas que le secteur banque/assurance qui rémunère bien cette profession. On retrouve des salaires dans la moyenne haute dans les secteurs critiques de l’industrie, de l’énergie, voire des transports.
• Pour 70 % des RSSI, le niveau d’étude est bac +5. 23 % d’entre eux sont trentenaires, 42 % quadra et 29 % quinquas. 38 % cumulent 2 à 5 ans d’ancienneté dans leur poste, 6 à 10 ans pour 24 % d’entre eux. Ils sont en revanche 31 % à capitaliser sur une expérience de 6 à 10 ans dans la fonction RSSI.
• 61 % d’entre eux sont rattachés à la DSI, 14 % à la direction des risques, tandis que 10 % sont directement rattachés à le Direction générale. Globalement, plus de 50 % des RSSI sont en position N-1 ou N-2 de la DG.
• Enfin, 53 % jugent que leur rémunération n’est plus adaptée à leur niveau de responsabilité.


**Deux cent deux RSSI membres du Club, dont 88% issus de grandes entreprises, ont participé au sondage, soit deux tiers des adhérents (301 membres au moment du sondage).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants