Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Enquête de Robert Half : Les incivilités en hausse dans les entreprises depuis 2 ans pour 1 DSI sur 2

juillet 2015 par Robert Half

Depuis 2 ans, la majorité des DSI français constate une augmentation des incivilités : de l’impolitesse aux paroles blessantes voire insultantes entre collègues et/ou entre managers et collaborateurs. Ce phénomène touche davantage les grandes entreprises comme le révèle une enquête* de Robert Half, expert mondial du recrutement spécialisé.

Des faits avérés plus nombreux

Durant ces 2 dernières années, 51% des DSI ont observé une progression des incivilités verbales et/ou physiques dans leur société.

43% considèrent que la situation demeure inchangée, n’ayant observé ni diminution ou augmentation de ces faits.

Seuls 6% des DSI notent une diminution de ces incivilités

51% des DSI enregistrent une augmentation des incivilités au sein de leur entreprise

Les grandes entreprises les plus touchées

La taille des sociétés joue sur l’évolution des incivilités.

En effet, parmi les DSI interrogés, ce sont ceux des grandes entreprises qui sont les plus nombreux (62%) à rapporter une progression de ces comportements négatifs.

Viennent ensuite ceux des TPE (53%) puis les entreprises PME (39%).

62% des DSI des grandes entreprises notent une progression des incivilités

« L’augmentation des incivilités est une réalité au sein des entreprises françaises, pourtant avoir des salariés qui travaillent en bonne collaboration n’est pas seulement un gage de rentabilité, c’est aussi un moyen supplémentaire d’attirer les meilleurs candidats. Les incivilités ne sont pas forcément une fatalité et peuvent s’anticiper dès la phase de recrutement afin d’en minimiser les risques », estime Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half France. « Dans le cadre d’un recrutement, outre les compétences professionnelles indispensables, la personnalité constitue également un critère de choix déterminant. C’est pourquoi les qualités relationnelles, la capacité à s’intégrer dans une communauté professionnelle d’un/e candidat/e doivent être analysées lors des entretiens. Une personnalité positive, motivante contribuera à la dynamique des équipes et de l’entreprise. »


* Selon une enquête exclusive réalisée par un institut de sondage indépendant pour Robert Half auprès de 100 DSI en France en décembre 2014




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants