Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Enquête GMX : Les Français toujours sceptiques vis à vis des méthodes d’identification biométriques

décembre 2017 par GMX

De plus en plus de services proposent la possibilité de se connecter via un système d’authentification biométrique comme le scan oculaire ou la reconnaissance faciale. Une nouvelle enquête menée par GMX CaraMail, fournisseur européen de messagerie électronique et de services cloud, révèle que les Français sont toujours méfiants quant à la biométrie. « Le sondage a révélé que les méthodes de connexions biométriques sont encore loin de devenir populaires. En effet, 59% des Français préfèrent les mots de passe à la biométrie » déclare Jan Oetjen, CEO de GMX CaraMail.

Cette réticence est due à de nombreuses raisons. 59% des Français ne souhaitent pas que les entreprises enregistrent et utilisent leurs données personnelles. 40% craignent ne plus être capable d’accéder à leurs comptes en ligne suite à un dysfonctionnement. Ils sont 39% à craindre que les pirates puissent passer les méthodes d’authentification biométrique et se connecter à leurs comptes en ligne.

Le capteur d’empreinte digitale est la méthode d’authentification biométrique préférée de 18% des Français. Ils ne sont que 6% à privilégier le scan oculaire. Les méthodes de reconnaissance faciale et vocale sont à la peine : seulement 3% des répondants préfèrent ces méthodes.

Il y a peu de partisans de ces nouvelles technologies. 24% des Français pensent que les méthodes d’identifications biométriques sont un bon complément aux mots de passes, à condition de les utiliser en combinaison avec des méthodes manuelles comme le mot de passe ou la saisie du code PIN. Cette constatation montre que la biométrie pourrait renconter plus de succès dans le futur. « Pour plus de sécurité sur internet, il est très important que des méthodes d’authentification alternative comme la biométrie se développent. Afin de répondre aux préoccupations des utilisateurs, les fournisseurs doivent garantir le respect des exigences élevées en matière de protection des données que ce soit pour l’archivage ou pour l’utilisation des données biométriques » conclue Jan Oetjen, CEO de GMX CaraMail.

Pour cette enquête, 1001 personnes en France ont été interrogées entre le 6 et le 13 novembre 2017. Les résultats sont représentatifs de la population française de 18 ans et plus.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants