Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

En cette rentrée, comment bien se protéger sur internet ?

septembre 2019 par Norton by Symantec

La période de rentrée est généralement signe de nouvelles bonnes résolutions afin d’arriver à mieux gérer son quotidien et repartir sur de bonnes bases. C’est le temps idéal pour faire l’état des lieux de son rapport à internet. Comme l’a révélé le Norton LifeLock Cyber Safety Insights Report (NLCSIR) de 2018, plus d’un tiers (34 %) des Français ont été victimes d’actes de cybercriminalité l’an dernier. Voici les quelques conseils de Norton pour se protéger au mieux sur internet :

- Créer des mots de passe de qualité - On ne le répète jamais assez, mais utilisez des mots de passes sophistiquées : évitez d’utiliser le prénom de vos enfants, de votre animal domestique ou des dates de naissances, souvent trop faciles à extraire de vos profils sur les réseaux sociaux. Diversifiez idéalement vos mots de passe sur vos comptes ; choisissez des combinaisons difficiles à deviner et modifiez-les tous les 90 jours. Vous pouvez utiliser un gestionnaire de mots de passe comme Identity Safe de Norton pour vous aider à vous souvenir des mots de passe forts associés à vos différents comptes. Autre astuce pour créer un mot de passe sûr en pensant à une expression facile à retenir « Qui va à la chasse perd sa place », et d’utiliser la première lettre de chaque mot « QVALCPSP ». Idéalement, remplacer une lettre par un chiffre ou un symbole, par exemple « QVALCPS@ ».

- Utiliser un VPN, surtout sur un réseau Wi-Fi public - Nombreuses sont les connexions Wi-Fi publiques non cryptées, les données envoyées et reçues par vos appareils sont susceptibles d’être interceptées par des cybercriminels, qui créent parfois de faux points d’accès Wi-Fi prétendument fiables. Avec un réseau privé virtuel (VPN) disponible sur abonnement, vos données deviennent plus difficiles à intercepter.

- Au moindre doute : ne rien ouvrir et ne cliquer sur rien – Les cybercriminels ne lésinent pas sur la créativité et envoient de faux e-mails ou SMS qui peuvent paraître authentiques contenant des liens renvoyant vers des logiciels malveillants visant à récupérer vos informations personnelles. Méfiez-vous des e-mails et des messages qui semblent provenir d’une société connue, soyez attentifs aux fautes d’orthographe et à leur ton souvent inhabituel. Pensez à consulter directement le site officiel de l’entreprise pour vérifier son authenticité.

- Miser sur une solution de sécurité intégrée complète – Utiliser différents logiciels peut relever du pur casse-tête et laisser des failles dans votre système de protection. On est généralement plus à l’abri lorsqu’on opte pour une solution de sécurité complète qui couvre l’ensemble de nos appareils connectés en les protégeant des différents types de menaces (mouchards, chevaux de Troie financiers…)

- Être vigilant et réactif - Consultez régulièrement vos relevés bancaires et de cartes de crédit pour repérer rapidement des transactions que vous n’auriez pas effectuées sur internet. Au moindre mouvement suspect, prévenez votre banque et changez de carte bancaire. N’hésitez pas à changer de mot de passe par la même occasion.

- Utiliser l’authentification à deux facteurs – Augmentez votre niveau de protection par le biais de l’authentification dite « à deux facteurs », en ajoutant une question personnelle, une reconnaissance vocale ou biométrique, en appliquant un nom d’utilisateur secret ou en utilisant votre téléphone pour confirmer les demandes de transaction ou de nouvelle connexion.

C’est en prenant dès maintenant ces bonnes habitudes que vous réduirez considérablement les risques liés à votre présence en ligne.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants