Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

DocuSign présente sa stratégie System of Agreement visant à simplifier le processus d’accords des entreprises lors de Momentum 2018

octobre 2018 par Patrick LEBRETON

La société a ouvert sa conférence annuelle avec une vision d’avenir et démontre un impact tangible des technologies de la signature électronique et de la transformation numérique.

Lors de sa conférence annuelle « Momentum 2018 » s’adressant aux clients, partenaires et développeurs, DocuSign a partagé sa vision System of Agreement qui a pour objectif la transformation de l’élément central du business : la gestion des accords.

La plateforme System of Agreement

La société, introduite au NASDAQ en avril dernier, est principalement connue pour être l’éditeur de la solution de signature électronique intégrée sur sa plate-forme System of Agreement. Celle-ci automatise et accélère l’ensemble du processus de contractualisation – de la préparation du document, à lasignature en poursuivant par l’entrée en vigueur du contrat et la gestion des accords.

Des nouveautés produit pour accélérer le processus d’accord

D’autres annonces produit ont été faites lors de cette conférence. Ainsi, DocuSign a présenté DocuSign Identify. Cette plateforme d’identification permettra aux clients de DocuSign d’ajouter une étape d’authentification des différents intervenants agissant sur un accord, au travers de la vérification d’une pièce d’identité valide dans le pays d’utilisation.

DocuSign est également revenu, via le retour d’expérience de Shell, sur l’apport de SpringCM à sa plateforme. En effet, avec l’acquisition de SpringCM, société dans le domaine des logiciels de gestion du cycle de vie des contrats et de génération de documents dans le cloud, DocuSign accélère la capacité des clients à moderniser la façon dont les accords sont préparés, exécutés et gérés.

Cette acquisition a déjà permis le lancement d’une solution développée conjointement par les deux sociétés : DocuSign Gen. Dévoilée lors de Dreamforce 2018, cette solution permet d’importer automatiquement des données d’opportunités et les données CPQ (configuration, prix, devis) de Salesforce pour pré-remplir les contrats. Ainsi, les clients réduisent les erreurs et le temps passé sur des tâches à faible valeur ajoutée, tout en accélérant le processus d’accord.

Des intervenants et des témoignages de clients au rendez-vous

En plus d’interventions d’entreprises comme SAP France, Nortia, Sowee durant la keynote de l’événement, des représentants d’Air France, Eurler Hermes et Sogetrel ont également fait un retour d’expérience sur leur utilisation de DocuSign.

Momentum 2018 a été l’occasion pour DocuSign de réaffirmer son engagement en faveur de la diversité et de l’égalité femmes-hommes dans le secteur des nouvelles technologies.

En effet, une étude interne a montré que l’éditeur n’avait pas besoin de mettre en place une compensation pour assurer l’égalité de rémunération femmes-hommes qui était déjà la norme. De plus, depuis l’arrivée de Dan Springer en janvier 2017, DocuSign a travaillé à l’amélioration de la représentation féminine au sein de son comité de direction et a lancé des programmes de recrutement à destination du public féminin pour combler le manque de femmes dans certains métiers.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants