Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

DatacenterDynamics : le Cloud Computing l’avenir des SI, mais….

décembre 2010 par Marc Jacob

DatacenterDynamics a organisé le 6 décembre dernier le « Sommet Externalisation et Services ». L’objectif était de proposer aux 300 participants des pistes de réflexions autour des opportunités et dangers de l’externalisation et plus particulièrement du Cloud Computing. Ainsi, six sessions ont été consacrées à l’analyse du Cloud Computing. Pour l’ensemble des conférenciers le Cloud est source d’économies et d’opportunités, mais les DSI doivent veiller à ne pas se laisser dépasser par son avènement et veiller au grain sur la rédaction des contrats et le respect de la législation française sur la protection des données.

Comme toute nouvelle technologie, le Cloud Computing semble promis à un bel avenir, mais est sujet à bien des travers : acteurs pour certains pas encore suffisamment fiable, offre parfois sujet à modification, contrats souvent peu clair ou en tous les cas peu adaptés à la législation française, interlocuteurs difficiles à contacter…. comme le note Guillaume Plouin, Responsable de l’offre Cloud au sein d’Octo Technology. Pour lui, il est important que les DSI veille au grain en veillant de prêt aux problèmes contractuels, mais aussi de SLA. Il voit aussi des possibilités entre autre par les métiers de contournement de la DSI par les métiers ou les DAF. En effet, les offreurs font souvent miroiter des économies importantes chacune de ses directions sautent sur ces solutions facile d’emplois sans prendre garde au maintien de l’homogénéité du SI. Ainsi, Guillaume Plouin a conseillé au DSI d’accompagner l’introduction du Cloud plutôt que s’y opposer. Par contre, ces technologies permettent des économies importantes et de la facilité de déploiement à ne pas négliger. D’ailleurs, Jean-François Paccini, directeur technique du Pôle Internet de PagesJaunes Group a fait part de son retour d’expérience sur le service UrbanDive qui est actuellement en cours de test. Ainsi, il a choisi d’avoir recours au Cloud pour ce nouveau service dont il ne connait pas les besoins en ressource 10, 100, 500 serveurs... Le Cloud lui permet une élasticité importante.

Vers une redistribution des cartes pour les DSI

Pour Cédric Mora, HEC venu présenter sa thèse sur le thème du Cloud en est arrivé aux mêmes conclusions : Le Cloud une solution d’avenir, mais il est important de bien déchiffrer les discours des fournisseurs qui ont tendance à mélanger les discours entre la virtualisation, les évolutions du rôle des DSI, les réductions de budgets… Pour lui, la France a un retard important en ce domaine. Toutefois, il pourrait être comblé du fait des réductions de coûts engendrés, des pressions des métiers. Cédric Mora estime que les DSI ont une carte à jouer en particulier autour du contrôle des services proposés par les offreurs.

Fabien Delmotte les switchs : outils des gestions des environnements virtuels

Fabien Delmotte, directeur technique d’Extreme Networks a présenté les outils de sa société en matière d’environnement virtuel. Extreme Networks propose des switchs pour les Data Centers et adaptés à la plus part des OS virtuels Microsoft, VMware, Citrix. Un des plus de ses solutions est la possibilité de mieux gérer les déplacements d’applications entre serveurs virtuels.

Stéphane Marchini et Jean-Couasnon ont présenté « le business case d’adoption du Cloud ». Cette étude permet aux entreprises de mieux appréhender les paramètres et donner un guide de décision pour passer au Cloud. Ils ont analysé les différentes alternatives en comparaison d’un scénario « Baseline ». Eux aussi ont mis en garde les DSI sur les dangers du Cloud en matière de contrat et de réversibilité. Ils ont rappelé qu’il fallait intégrer dans ces schémas les coûts de migration, la sécurité et la compliance.

Pour Guillaume Chassard, SoluCom le Cloud fait bouger les frontières des Data Centers. Il a rappelé les 5 recommandations à suivre en matière d’externalisation :

- Ne pas externaliser un périmètre mal maîtrisé
-  Accompagner le changement en mettant en place une gouvernance forte et en assurant la reconversion des équipes
-  Garder la maîtrise de ses architectures
-  Prévoir une protection contractuelle
-  Limiter les transformations applicatives pendant l’externalisation

Pour lui, le Cloud ébranle les modèles traditionnels des services informatiques même s’il s’apparente à des modèles connus comme l’ASP ou la facturation à l’utilisation pour les Mainframes. Pour lui, il est important de « naviguer avec circonspection ». Le Cloud devrait permettre d’améliorer l’agilité et d’enrichir le portefeuille de services de la DSI.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants