Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Cyrille Badeau, ThreatQuotient : Il est temps de remettre l’humain au centre de la cyberdéfense

septembre 2016 par Marc Jacob

ThreatQuotient s’est installer en France en février 2016 et participera pour la première fois aux Assises de la Sécurité. Cet éditeur spécialisé dans la gestion du renseignement sur les menaces propose une plate-forme logicielle capable d’organiser en information les données issues des différentes sources (CERTs, Feeds, Communautés…) et d’établir un processus de renseignement sur la base de ces informations. Cyrille Badeau, Directeur Régional de ThreatQuotient estiem qu’ Il est temps de remettre l’humain au centre de la cyberdéfense.

Global Security Mag : C’est votre première participation aux Assises de la Sécurité, pourquoi venir à cet événement ?

Cyrille Badeau : ThreatQuotient dispose d’une présence en Europe et en France depuis février 2016. Les Assises sont un évènement incontournable pour une structure comme la notre. Nous nous devions d’y participer et ce dès la première année d’activité sur le marché Français.

GS Mag : Pouvez-vous nous présenter votre entreprise et ses produits ?

Cyrille Badeau : ThreatQuotient est un éditeur spécialisé dans la gestion du renseignement sur les menaces. Nous éditons une plate-forme logicielle capable d’organiser en information les données issues des différentes sources (CERTs, Feeds, Communautés…) et d’établir un processus de renseignement sur la base de ces informations. Le processus de renseignement apporte une capacité de décision et d’automatisation à tous les niveaux de la chaine de défense d’une organisation.

GS Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Cyrille Badeau : Nous allons tout d’abord présenter la structure elle même. Non seulement notre présence est récente sur le territoire Européen, mais le concept même de processus de gestion du renseignement sur la menace est relativement nouveau pour la plupart des acteurs. Nous allons également profiter de cette occasion pour partager quelques retours d’expériences de nos premiers clients en France.

GS Mag : Quelles sont les grandes tendances du marché de la sécurité dans votre domaine ?

Cyrille Badeau : La grande tendance est l’évolution naturelle de la défense. A l’instar des chaines de défenses du monde réel (monde physique), il devient impossible de faire face à une menace moderne et diffuse sans s’appuyer sur une orchestration du renseignement sur la menace. La plupart des SOCs évoluent ou vont évoluer à court terme vers une capacité complète de ISOC.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2016/17 ?

Cyrille Badeau : Née en 2013 au sein d’un SOC industriel et dans le cadre d’un usage tactique du renseignement, notre solution évolue graduellement vers des capacités plus stratégiques propres au métier du renseignement et à son rôle au sein d’une défense.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour 2016/17 ?

Cyrille Badeau : Elle consiste à apporter notre expertise aux organisations CERT/CSIRT/SOC publiques et privées et à faire croitre nos équipes au rythme de ce marché. Par ailleurs, la collaboration avec les sociétés spécialisées dans les offres managées est un axe important de notre stratégie en Europe et dans le monde.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Cyrille Badeau : Il est temps de remettre l’humain au centre de la cyberdéfense, de lui libérer du temps pour qu’il puisse se concentrer sur les sujets importants et de lui donner les moyens et les informations pour lui permettre de prendre les bonnes décisions au bon moment. C’est la valeur et la finalité d’une plate-forme de gestion du renseignement.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants