Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Crédit Mutuel Factor s’associe à ChamberSign France pour proposer une solution d’affacturage en ligne sécurisée

décembre 2007 par Marc Jacob

ChamberSign France, autorité de certification des Chambres de Commerce et d’Industrie, annonce que son certificat de signature électronique FIDUCIO est référencé par la plate-forme e-medi@t de Crédit Mutuel Factor, factor du Groupe Crédit Mutuel.

Crédit Mutuel Factor a poussé la logique de la dématérialisation jusqu’à son terme et innove en proposant e-medi@t, première solution d’affacturage en ligne sécurisée. Opérationnelle depuis six mois, e-medi@t dématérialise et accélère l’intégralité du processus d’affacturage, de la transmission des pièces à la mise à disposition du financement. Le seul surcoût — modique — est lié à l’acquisition du certificat.

Concrètement, grâce au service de banque en ligne CM Net et au certificat électronique ChamberSign référencé PRIS*, le client de Crédit Mutuel Factor peut céder ses factures, effectuer ses demandes de garantie et mobiliser ses financements en toute facilité et en toute sécurité.

« Avec e-medi@at, le client participe à la gestion de son propre contrat dans un environnement sécurisé, souligne Olivier Cholat, Directeur des Ventes chez Crédit Mutuel Factor. Il accède librement à ses financements en temps réel. C’est, pour l’entreprise, la garantie d’une gestion performante et moderne de sa trésorerie », conclut-il.

La dématérialisation gagne du terrain dans le monde bancaire et au-delà. Les usages du certificat se développent et se diversifient, comme l’atteste l’exemple de l’affacturage en ligne dont CM Factor est un précurseur. Ce partenariat conforte ChamberSign dans son rôle de sensibilisation, de formation et d’accompagnement des entreprises aux nouvelles applications du certificat, en vue d’apporter toujours plus de confiance dans les échanges dématérialisés.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants