Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Conseils Avira : connaître les menaces à l’avance, le B-A-Ba

décembre 2016 par Avira

Il est possible de connaître à l’avance et donc d’éviter de nombreuses menaces en ligne. Avira partage sa liste pratique pour s’armer contre les menaces quotidiennes en ligne. Attention cependant, il ne s’agit en rien d’un outil magique et infaillible, alors il faut toujours faire appel à son bon sens…

Tout comme dans le monde réel, certaines personnes en ligne ne se soucient guère du bien-être d’autrui. On ne parle pas là de ce voisin agaçant qui écoute de la musique très fort après 23 heures. Ni des enfants qui crient encore dehors alors qu’ils devraient déjà être au lit. Non, ces individus sont de parfaits inconnus, des personnes qui cherchent juste à gagner de l’argent, s’il le faut par des moyens complètement illégaux.

Voici donc une liste de quelques conseils de sécurité :

1. Faire appel à un partenaire robuste
Dès lors qu’on ouvre son navigateur (par exemple Edge, Firefox ou Google Chrome) pour parcourir Internet, il est recommandé de sécuriser son ordinateur à l’aide d’un programme antivirus et d’un pare-feu. Bien que les nouveaux systèmes d’exploitation en incluent déjà, les prestataires externes sont souvent plus efficaces. D’ailleurs, Microsoft Windows intègre le logiciel antivirus Windows Defender qui contribue également à protéger l’ordinateur contre les logiciels malveillants. Le scénario là encore est le même : les fournisseurs extérieurs sont plus efficaces et offrent une meilleure protection.

2. Utiliser des mots de passe sécurisés pour ses comptes
Cet article traitant du World Password Day rassemble des conseils de sécurité pour aider à créer des mots de passe sécurisés. Il peut par ailleurs être intéressant d’ajouter que « motdepasse » n’est pas un bon mot de passe et qu’on ne doit jamais, jamais, au grand jamais, partager ses mots de passe avec quiconque, dans aucune circonstance. Aucun service ne demandera jamais à l’internaute de communiquer son mot de passe, ni en ligne, ni par téléphone.

3. Ne pas se faire avoir par les e-mails d’arnaques et d’hameçonnage
L’internaute doit barrer la voie de son ordinateur aux logiciels malveillants et garder les conseils suivants à l’esprit :
• Qui est l’expéditeur du message ? Cliquer sur le nom de l’expéditeur permet d’afficher l’adresse électronique d’envoi de l’e-mail. D’ailleurs, de nombreux programmes de messagerie offrent la possibilité d’afficher automatiquement l’adresse électronique de l’expéditeur.
• N’ouvrir les pièces jointes et liens contenus dans les e-mails que lorsqu’on a une confiance totale dans l’expéditeur, et lorsqu’on peut s’attendre à de tels envois. Et même dans ce cas de figure, il faut rester ultra-prudent !
• L’e-mail s’apparente à un e-mail automatique de confirmation de commande ou de modification des conditions applicables à un service. Mais de quoi s’agit-il ? Si au commencement de la lecture on dénombre déjà trois fautes d’orthographe et/ou de grammaire rien que dans le premier paragraphe, il faut se méfier. Même s’il est toujours possible que l’éditeur ait été dans un mauvais jour, il est très peu probable que des entreprises réputées envoient des e-mails criblés de fautes.

4. Garder les navigateurs Internet à jour
Ce qui est vrai pour le système d’exploitation l’est aussi pour les navigateurs (et tout autre programme de l’ordinateur) : il faut au moins appliquer les correctifs de sécurité qui sont envoyés.

5. Utiliser un compte doté de droits d’utilisateur limités Dans les activités en ligne, il ne faut jamais utiliser un compte d’administrateur. Il existe des manuels expliquant comment créer un compte doté de droits d’utilisateur limités : Windows | Mac OS X | Linux | Linux Ubuntu.

6. Sauvegarder régulièrement ses données
Les données les plus précieuses peuvent être endommagées ou perdues très rapidement. Les sauvegardes permettent de les récupérer si le pire devait advenir.

Ces quelques conseils ne sont pas exhaustifs. Mais s’ils sont mis en application, l’internaute est sûr de sécuriser la plupart de ses activités en ligne.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants