Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

CommScope : Mobilité et services cloud - les plus grands défis pour les organisations en matière de réseau

juin 2013 par Marc Jacob

Que ce soit en raison de l’utilisation des téléphones mobiles, des ordinateurs portables ou des tablettes, une enquête récente de CommScope a démontré que les appareils mobiles jouaient un rôle plus important dans la transformation des entreprises aujourd’hui, alors que les responsables informatiques des sociétés s’efforcent de maîtriser les effets dramatiques de la mobilité sur la productivité et les exigences sur le lieu de travail.

En attendant, les services et applications cloud informatiques ont également attiré l’attention des responsables de réseaux d’entreprise, selon l’étude de CommScope. Près des trois quarts des participants ont confirmé qu’ils ont déjà commencé un déploiement d’applications cloud, le passage au cloud n’est donc pas près de ralentir.

La septième édition de « CommScope Global Enterprise Survey », publiée aujourd’hui, a souligné que la mobilité et les services cloud d’entreprise dépassaient largement l’intelligence des infrastructures, les réseaux 40/100 GbE et les initiatives écologiques en termes de plus grands défis des réseaux d’entreprises dans le monde entier. Plus de 1 100 professionnels de l’informatique originaires de 63 nations ont participé à cette recherche tri-annuelle.

L’enquête a révélé un écart considérable entre l’utilisation des appareils mobiles dans les structures des entreprises et la capacité de ces établissements à mettre en place un trafic sans fil. Selon cette enquête, en moyenne 43% de tous les appels téléphoniques passés dans au sein d’une entreprise le sont sur un téléphone mobile. Pourtant, seulement 30 % de ces entreprises remarquent que leur fournisseur propose une couverture de signal à l’intérieur des locaux et que la capacité est suffisante pour gérer le trafic mobile. En effet, plus des trois quarts des participants ont admis que les employés devaient se déplacer dans les bureaux, ou même sortir des locaux pour obtenir un meilleur signal lors de leurs appels.

« L’enquête montre clairement que la tendance du BYOD est en augmentation et qu’elle implique des exigences élevées au niveau de l’infrastructure organisationnelle. Cette pression est d’ailleurs ressentie par la plupart des professionnels informatiques chargés des réseaux », a déclaré Kevin St. Cyr, senior vice-président d’Enterprise Solutions chez CommScope. « La rapidité avec laquelle la mobilité a été adoptée par les consommateurs, et donc les employés et les visiteurs de la société, a dépassé la possibilité de prise en charge par l’infrastructure et les pratiques en place dans les locaux de l’entreprise. Ce changement joue également un rôle important dans la hausse relevée chez la majorité des participants ayant confirmé le déploiement des applications cloud. »

Voici les principales conclusions de la Global Enterprise Survey :

• Mobilité de l’entreprise : 44% des participants à l’enquête considèrent le recours généralisé aux technologies mobiles comme un facteur de profond changement. Environ un tiers des participants ont signalé le déploiement sur site d’un système d’antennes distribuées (DAS) pour prendre en charge le trafic interne sans fil, tandis que 36% ont déclaré ne pouvoir fournir aucune couverture ou capacité mobile interne adéquate.

• Services cloud : 44% des participants à l’enquête considèrent également que les services cloud ont radicalement changé la donne et attendent une croissance encore plus importante. S’ils sont actuellement 21% à héberger plus de la moitié de leurs applications sur un cloud, 52% estiment qu’ils utiliseront cette technologie pour plus de la moitié de leurs applications d’ici 2017.

• Réseaux 40 GbE et 100 GbE : Près du tiers des participants ont déclaré que les réseaux 40 GbE et 100 GbE auront un impact significatif sur leurs futures activités, la majorité d’entre eux mentionnant l’émergence de la fibre optique multimode optimisée laser. Un consensus s’est également dégagé en ce qui concerne les stratégies d’installation des futurs centres de données, soixante et un pour cent des opérateurs privilégiant une solution de data center avec un système de câblage pré-raccordé (en usine) par rapport à une solution avec raccordement sur site.

• Intelligence de l’infrastructure : Près d’un participant sur trois a mentionné la nécessité de disposer d’une infrastructure informatique intelligente, nécessité principalement motivée, pour 61%, par la demande croissante d’une plus forte productivité.

• Système d’alimentation électrique fiable et écologique : La consommation énergétique demeure un enjeu majeur pour la plupart des participants à l’enquête. Pour un quart d’entre eux, l’énergie et les initiatives écologiques seront à l’origine de changements radicaux dans les cinq prochaines années. Les participants cherchent à réduire leur consommation énergétique de 18% en moyenne, via la virtualisation et la consolidation des serveurs, ainsi que le cloud computing.

L’enquête CommScope est réalisée tous les trois ans, elle est disponible en 10 langues et présentée en ligne afin de favoriser une participation plus importante. Les participants à l’enquête exercent dans une grande variété de secteurs, 35% dans le secteur informatique ou des technologies, et 36% dans les secteurs suivants : banque/finance, industrie/fabrication, éducation, administration publique.

« Nous essayons de saisir ce qui est important pour les responsables informatiques, ainsi que l’impact des tendances de planification et connectivité réseau sur leur travail », a déclaré Kevin St. Cyr. « Cette enquête fait partie intégrante de notre engagement continu à comprendre parfaitement les besoins de nos clients tout en cherchant une meilleure perspective de leur vision et de leur gestion des réseaux et data center d’entreprise en constante évolution. »

Pour visualiser ou télécharger une copie du rapport en français, cliquez ici.

 (PDF - 1.2 Mo)


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants