Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Clément Saad, Pradeo : la sécurité des mobiles devient une priorité pour les entreprises

septembre 2016 par Marc Jacob

Pradeo, le spécialiste français de la sécurisation des applications mobiles sera une nouvelle fois présent aux Assises de la Sécurité. Cette année, la jeune pousse montpelliéraine présentera ses nouveautés en particulier sa technologie de détection, de corrélation de comportement et de remédiation de ces comportements. Pour Clément Saad, un des fondateurs de Pradeo les entreprises perçoivent de mieux en mieux la problématique de la sécurité des mobiles et qu’il faut se prémunir des failles.

GSM : Bonjour Clément, Global Security Mag, suit l’aventure Pradeo depuis son lancement en 2012. Depuis notre toute première rencontre 4 années se sont écoulées. Comment se porte la jeune pousse Montpelliéraine ?

Clément Saad : Tout d’abord merci pour ce suivi assidu ! Effectivement en 4 ans Pradeo a bien grandi en devenant un acteur incontournable de la sécurité des applications mobiles à l’échelle mondiale. Outre notre présence physique qui s’étend, avec des filiales à Londres et San Francisco, nous poursuivons notre stratégie de partenariats technologiques avec des leaders mondiaux comme Samsung, IBM, VMware-Airwatch ou MobileIron, etc. En parallèle, nous avons construit un réseau de distribution indirecte qui nous permet de couvrir aujourd’hui près de 40 pays. Nous intéressons ainsi de plus en plus de clients, grands moyens et plus petits, qui tous investissent massivement dans la mobilité et recherchent des solutions de sécurité. La problématique de la sécurité sur mobile est enfin mieux prises en compte par les entreprises. Elles perçoivent que les failles existent et qu’il faut s’en prémunir.

GSM : Pradeo est fidèle aux Assises de la Sécurité et du Système d’Information. Cette année encore vous serez exposant au salon, avec peut-être une innovation à présenter. Comptez-vous faire une annonce lors de l’édition 2016 ?

Clément Saad : Les Assises sont pour nous un moment privilégié dans l’année pour rencontrer nos clients et prospects. Il est vrai aussi que nous avons pour habitude d’annoncer nos avancées technologiques lors de cet évènement. Le cru 2016 produit par notre R&D est particulièrement riche. Notre première innovation majeure est une technologie de détection et de corrélation de comportement, une manière d’inspecter une application et de révéler tous ses comportements. Après la détection des comportements à risque, nous allons présenter une technologie unique de remédiation de ces comportements. Avec la technologie de remédiation nous franchissons un nouveau palier et creusons notre avance sur nos concurrents, qui pour certains en sont encore simplement à calculer un score de réputation pour décider si une App est saine ou non …

GSM : Si je comprends bien, vous nous annoncez une nouvelle rupture technologique dans le domaine de la sécurité des Apps. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Quelle en sont l’usage et la portée ? Quelle stratégie poursuivez-vous derrière cette nouvelle avancée ?

Clément Saad : Vous avez raison, c’est bien d’une nouvelle rupture technologique majeure dont il s’agit. Nous avons constaté qu’il arrivait parfois à certains de nos clients d’être démuni une fois que notre solution révélait des comportements à risque pour une application. Nous nous sommes donc demandé s’il était possible de corriger les comportements inappropriés d’une application suspecte pour n’en conserver que les comportements conformes. Après beaucoup de travail et d’abnégation, nous avons réussi en créant cette technologie de remédiation et nous en sommes fiers. Concrètement, nos clients pourront décider des comportements qu’ils jugent conformes ou non à leur politique de sécurité et ils pourront alors les supprimer ou corriger en générant une nouvelle application. Ainsi, les utilisateurs pourront continuer à utiliser la partie « saine » d’une application sans subir les effets de sa partie plus sombre. Cette deuxième rupture est pour nous l’occasion de signifier à nos concurrents que nous ne les attendons pas. Nous poursuivons notre stratégie visant à prendre le leadership dans le domaine de la sécurité des applications et nous ne comptons pas nous reposer sur nos lauriers.

GSM : Vous nous avez annoncé en 2015 le lancement du développement à l’international de Pradeo avec la création d’une filiale aux US et l’ouverture d’un bureau à San Francisco. Poser le pied sur le sol américain pour y développer des activités est une démarche ambitieuse. Comment s’écrivent les premières pages de l’aventure américaine ?

Clément Saad : Elles s’écrivent de manière méthodique et structurée. Nous mettons en place l’équipe qui va porter notre ambition américaine. Nous recrutons des partenaires US. Nous attaquons en direct les premiers clients. Et nous espérons bien engranger notre première signature d’ici la fin d’année. Les clients américains ne nous attendent pas et nos concurrents jouent à domicile. Il faut donc être exemplaire et démontrer notre performance et notre engagement. Les choses avancent. Certes jamais assez vite pour une entreprise ambitieuse, mais je compte bien avoir des nouvelles positives à vous annoncer dans les prochains mois sur le front du business au pays de l’oncle Sam.

GSM : Au-delà des USA, avez-vous d’autres perspectives à l’international ? Je pense en particulier à L’Asie où il me semble que vous aviez prévu de lancer une première implantation à Singapour …

Clément Saad : Vous avez bonne mémoire. Nous avons très vite recruté des partenaires en Asie : Singapour, Malaisie, Vietnam, Philippines … sont des pays où nous avons actuellement de belles opportunités à saisir et des partenaires actifs. Le projet de concrétiser une première installation sur Singapour est bien dans les cartons. Si, faute de temps et de bras, nous ne parvenons pas à y ouvrir des bureaux en 2016, il est certain que cela se fera en 2017.
Au-delà de l’Asie, nous avons des perspectives importantes sur le Brésil et voyons venir à nous des deals sur des pays comme le Mexique ou l’Afrique du Sud, pays où nous n’avions pas prévu de nous développer … mais ainsi vont les affaires dans le numérique et la mobilité qui sont des sujets universels. Il est réjouissant de constater que parfois, notre réputation parfois nous précède et amène de futurs clients à notre rencontre. Enfin et pour être complet, je dois mentionner les belles perspectives qui se dessinent en Europe, notamment en Allemagne et en Angleterre. L’Europe est stratégique pour nous, c’est au final notre marché domestique.

GSM : En se projetant sur 2017, quelles sont vos projets pour l’année à venir ? Quelle nouvelle étape souhaitez-vous franchir dans votre conquête de la planète mobile ?

Clément Saad : Réussir notre implantation américaine et y signer quelques deals à forte visibilité. C’est notre challenge le plus important. Il nous faut démontrer à nos concurrents américains qu’une jeune entreprise française, avec pleins d’idées, de l’envie à revendre, du savoir-faire et pas le moindre complexe, peut venir sur leur terrain de jeu et les battre. Ce serait une grande fierté pour l’équipe et une reconnaissance valorisante des efforts consentis.
Néanmoins, l’Amérique du Nord n’est pas tout. Consolider et développer nos positions en France, ouvrir en Allemagne et en Angleterre. Sans oublier l’Asie qui nous tend les bras avec de nouvelles alliances qui pourraient se nouer et de très beaux deals possibles avec des constructeurs et des opérateurs.
Et faire tout cela en construisant un écosystème de partenaires comptant de grands leaders mondiaux qui reconnaissent nos innovations : Aiwatch, Citrix, Huawei, IBM, Microsoft, MobileIron, Samsung, …
Voilà notre feuille de route ! Simple, ambitieuse mais terriblement excitante !


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants