Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Cisco présente une nouvelle génération de son offre UCS (Unified Computing Systems)

juillet 2017 par Marc Jacob

Cisco annonce une nouvelle génération de serveurs et logiciels qui viennent prolonger sa vision unique et unifiée de l’informatique. La nouvelle génération de Cisco UCS® ‘Unified Computing System ™’ M5 s’appuie sur la volonté de Cisco d’offrir une nouvelle expérience en matière d’informatique, basée sur une simplicité généralisée, des performances applicatives sans faille, ainsi qu’une architecture stratégique avant-gardiste.

La gamme Cisco® UCS® M5 offre de nouveaux systèmes et logiciels qui étendent la puissance et la simplicité d’une informatique unifiée pour les workloads et les applications générant d’importants volumes de données, ainsi que pour de prochaines générations d’architectures d’applications distribuées.

Conçus sur la base des nouveaux processeurs Intel® Xeon® Scalable, les serveurs UCS M5 de Cisco sont prêts à supporter des charges de travail encore plus élevées, soit jusqu’à 2x la capacité de mémoire des systèmes précédents. Les tests effectués par Cisco révèlent que les serveurs UCS M5 offrent un niveau de performance supérieur, jusqu’à à 86 % plus élevé, que la précédente génération d’UCS qui affichée de probants résultats. Grâce à elle, les clients de Cisco ont notamment réduit leurs coûts d’administration et de gestion de 63 % et accélérer la livraison de nouveaux services d’application jusqu’à 83 %.

Ce n’est pas un serveur, c’est un système !

Telle est l’approche unique de l’informatique par Cisco, qui continue de s’appuyer sur de solides bases architecturales, de multiples partenariats et sur l’adoption rapide par les clients de sa gamme UCS pour offrir un modèle opérationnel plus efficace pour le data center. La gamme Cisco UCS M5 représente une avancée significative pour les workloads à forte intensité de données telles que l’analyse en temps réel et l’informatique « en mémoire » (in-memory computing).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants