Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

CVBG opte pour la solution Bakbone pour la sauvegarde de ses données

décembre 2008 par Marc Jacob

CVBG, l’un des principaux distributeurs de vins de Bordeaux et de la Gironde basé à Bordeaux, continue à faire confiance aux solutions BakBone pour la protection et la sauvegarde de ses données informatiques, six ans après sa première implémentation.

Des besoins bien définis

CVBG utilise NetVault : Backup de BakBone depuis le début des années 2000. A cette époque, un lecteur DLT était installé sur chacun des 10 serveurs et il était alors impossible de réaliser une sauvegarde centralisée. « A l’origine du projet, au vu de la croissance de notre infrastructure informatique, nous avions besoin de mettre en place une sauvegarde centralisée. Notre architecture comprend aujourd’hui 25 serveurs, » confie Philippe Rumeau, DSI chez CVBG depuis 2002.

En parallèle, les équipes informatiques de CVBG cherchaient des librairies de sauvegarde sur cartouches, et il était important que la solution logicielle de gestion de la sauvegarde puisse gérer ce type de librairies. Là encore, la solution NetVault : Backup de BakBone répondait parfaitement au cahier des charges.

Un choix réfléchi

Suivant les conseils de plusieurs de ses partenaires et après avoir sélectionné trois solutions, les équipes de CVBG se sont alors livrées à différents tests, notamment la mise en œuvre, l’utilisation et le support, pour au final retenir la solution BakBone.

« Au début, j’étais un peu réticent à l’idée d’utiliser un produit que je ne connaissais pas bien et qui se positionnait comme un challenger des autres grands acteurs sur le marché français, » reconnaît Philippe RUMEAU. « Mais sa simplicité de mise en œuvre et d’utilisation ont fait toute la différence. NetVault : Backup est en effet la seule des trois solutions testées que nous avons pu installer tout seuls, pour nous livrer par la suite à des simulations de librairies. Nous avons réellement été impressionnés par la facilité de création de jobs de sauvegarde, sans jamais faire appel au support. »

Les équipes de CVBG désiraient également sauvegarder leur messagerie Exchange, ce qui était possible avec une solution BakBone, qui offre la caractéristique de sauvegarde boîte par boîte.

Une solution qui a dépassé les attentes

La solution NetVault : Backup de BakBone apporte depuis toute satisfaction et les équipes de CVBG ont progressivement découvert toute la puissance du logiciel ainsi que ses larges possibilités d’évolution.

« Ce qui nous a également beaucoup séduits dans la solution BakBone, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste formé sur l’outil pour pouvoir l’utiliser. Nous sommes rapidement devenus autonomes pour aller restaurer des fichiers que les utilisateurs avaient pu supprimer » affirme Philippe Rumeau. « Il s’agit par ailleurs d’une solution extrêmement attractive financièrement. En plus de la licence à l’achat du logiciel, nous ne payons qu’une redevance liée à la maintenance, mais pas de licence logicielle annuelle. Enfin, son tarif stable, lié aux modules utilisés, joue également en la faveur de cette solution. »

Un quotidien facilité

Depuis que CVBG a commencé à utiliser les solutions BakBone, aucun accident majeur n’a été à déplorer, même si la restauration est utilisée quasi quotidiennement, que ce soit pour certains utilisateurs qui suppriment des fichiers par erreur ou pour des raisons de contrôle. L’équipe informatique a par ailleurs réinstallé la solution une fois, et elle a pu le faire de façon autonome, car la solution était suffisamment intuitive pour n’avoir recours à l’aide en ligne qu’en cas de réel problème. Enfin, les utilisateurs de la solution peuvent facilement télécharger les mises à jour à partir du site Internet de BakBone, qui les alerte par mail dès qu’une mise à jour est disponible. Tout peut donc se faire en ligne.

Aujourd’hui, les équipes de CVBG commencent à arriver à la limite de la volumétrie de sauvegarde sur cartouche. Ils projettent de basculer vers une sauvegarde sur disque (ce que la solution de 2002 savait déjà faire, en simulant une librairie physique sur le disque).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants