Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

CIV choisit l’expertise de Schneider Electric pour améliorer la climatisation de ses datacenters

novembre 2018 par Marc Jacob

Soucieux de réduire toujours davantage son empreinte environnementale et sa consommation d’énergie, l’hébergeur CIV est accompagné par Schneider Electric dans l’installation d’un nouveau système de refroidissement de ses infrastructures.

La technologie mise au point, dite du stockage de glace, utilise la fonte de l’eau solide comme source d’énergie. Solution peu encombrante et facile pour l’exploitation et la maintenance, elle est régénérable rapidement.

Rueil Malmaison, 6 novembre 2018 – Schneider Electric, le spécialiste mondial de la transformation numérique de la gestion de l’énergie et des automatismes, a été sollicité par CIV, hébergeur de datacenters du Nord de la France, pour le déploiement d’un nouveau système de refroidissement de l’infrastructure IT de l’entreprise, par le biais de la technologie dite du stockage de glace.

L’efficacité énergétique représente à la fois un impératif environnemental et une condition de la performance économique des entreprises. Elle doit donc logiquement être prise en compte dans l’essor de la « 4e Révolution industrielle », celle de la révolution numérique. En effet, le développement de ce secteur doit être accompagné par une démarche d’amélioration continue afin d’en réduire l’empreinte écologique, économique et sociale. Dans cette dynamique, le secteur de l’IT doit dorénavant se conformer à de nouveaux standards écologiques et environnementaux.

Consciente de ces enjeux et déjà utilisatrice du free-cooling depuis 2010, l’entreprise CIV, l’un des plus gros hébergeurs de datacenters du Nord de la France, a fait appel à Schneider Electric pour améliorer sa technique de refroidissement et respecter toujours plus les standards environnementaux les plus exigeants pour ses infrastructures.

Un free-cooling nouvelle génération

Parce que l’impact environnemental des datacenters est croissant et que leur climatisation représente le premier poste de consommation pour les hébergeurs, des solutions ont été mises au point afin d’optimiser cette dernière. Une boucle d’eau glacée oscillant entre 9 et 14° permet ainsi de faire fonctionner les salles informatiques entre 25 et 35°.

CIV a repensé la méthodologie pour rehausser la température de l’eau à 17°, tout en conservant une température d’exploitation des équipements similaire. Cette nouvelle technique permet à l’entreprise de consommer deux fois moins d’énergie que ses concurrents pour ses infrastructures IT, tout en préservant la compétitivité de ses sites.

Le stockage de glace : une innovation au service de l’exploitation des datacenters

Schneider Electric accompagne CIV dans le développement de cette nouvelle technologie, qui consiste à stocker de l’énergie thermique sous forme d’eau solidifiée et de mettre à profit la « liquéfaction » de l’eau solide pour refroidir le datacenter. L’intérêt d’une telle solution vient du fait que l’énergie libérée lors de la fonte est bien plus importante en proportion que l’énergie thermique qu’il est possible de stocker sous forme liquide (eau froide), à volume équivalent. En effet, le volume occupé par la glace pour le même besoin est beaucoup plus faible, du fait de la capacité de la glace à libérer beaucoup plus d’énergie lors de la fonte.

Comme l’affirme François Salomon, Business Development Manager Offre Froid Climatisation de Schneider Electric France : « Le stockage de glace représente une évolution majeure pour le refroidissement des datacenters et s’inscrit dans la dynamique d’optimisation permanente mise en œuvre par Schneider Electric pour ses clients. Nous sommes contents d’avoir, par l’installation de cette nouvelle solution, contribué à l’engagement de CIV dans le domaine environnemental. »

Le stockage de glace est une solution peu encombrante, facile pour l’exploitation et la maintenance et régénérable rapidement. Elle permet par ailleurs une inertie immédiatement disponible et instantanée, une climatisation du datacenter pendant trente minutes sans production frigorifique et, éventuellement, la capacité de faire de l’effacement thermique.

Sébastien Cousin, Directeur Technique de CIV, souligne la nécessité du changement de paradigme liée à la nouvelle solution de refroidissement : « Nous ne devons plus raisonner en retour sur investissement mais en retour sur environnement. »

Schneider Electric démontre, grâce à cette nouvelle technique de refroidissement des datacenters, sa capacité d’innovation pour aider CIV à confirmer son rôle d’hébergeur de datacenters précurseur dans la prise en compte des enjeux liés à l’efficacité énergétique et aux défis environnementaux. Fichier attaché




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants