Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

BullGuard : 53% des utilisateurs de téléphones portables ne sont pas conscients des risques encourus sur leurs Smartphones

juin 2011 par BullGuard

Un récent sondage réalisé par les experts en sécurité Internet de BullGuard, spécialiste des solutions de sécurité pour PC et téléphones mobiles, pointe du doigt un manque de prise de conscience face au nombre croissant de virus affectant les téléphones mobiles, avec 53% des utilisateurs déclarant ne pas être au courant des antivirus pour Smartphone.

Pour aller plus loin, 21% des personnes interrogées soutiennent qu’une telle protection est inutile, et 42% admettent que « l’idée ne leur a même pas traversé l’esprit ».

C’est un constat alarmant au vue des séries d’attaques et de problèmes de sécurité qui ont affecté les Smartphones au cours de ces six derniers mois, et des récents rapports annonçant une hausse de 250% de logiciels malveillants pour mobiles durant cette même période.

La clé du problème semble résider dans un manque général de prise de conscience au sujet de la hausse du nombre des virus destinés aux Smartphones et dans le potentiel de ces appareils à être autant, si ce n’est plus, susceptible d’être attaqué qu’un ordinateur ou un Netbook. Le sondage de BullGuard indique également que 49% des utilisateurs n‘ont jamais été inquiets quant au fait d’accéder à Internet via un téléphone portable, et 32% n’ont jamais pensé aux risques potentiels. Ces chiffres ne font pas bonne figure parmi les statistiques indiquant que 55% des utilisateurs ne sont pas conscients qu’un téléphone mobile puisse être infecté par un virus, alors que 50% affirment se connecter régulièrement.

« Ce n’est pas vraiment surprenant que les consommateurs n’aient pas réagi à cette menace émergente », commente Jérôme Arnould, Directeur Général de BullGuard France. « Les utilisateurs veulent acheter des produits qui fonctionnent et c’est tout. Ils n’ont pas envie de s’inquiéter avec d’autres problèmes une fois que l’appareil est opérationnel. Ce qu’il faut se rappeler c’est que les Smartphones sont de vrais ordinateurs miniatures et que, par conséquent, ils sont aussi vulnérables ».

D’autres chiffres provenant du sondage semblent suggérer que le manque de prise de conscience est le problème clé. En effet, 88% avouent « ne pas totalement avoir confiance en Internet » et c’est pourtant via leur téléphone qu’ils y accèdent. 31% assurent qu’un Smartphone est aussi sûr qu’un ordinateur, et 26% n’en sont pas certains.

« Les utilisateurs de téléphones portables ont besoin d’être informés des risques potentiels croissants liés à l’utilisation d’un Smartphone pour accéder à Internet, envoyer des emails et exécuter des transactions financières » ajoute Jérôme Arnould. « Notre sondage indique que 88% des usagers déclarent n’avoir stocké aucune donnée sensible sur leur téléphone mais dans beaucoup de cas, certaines données peuvent avoir été sauvegardées par l’appareil sans qu’ils en aient connaissance ».

Utiliser un navigateur Internet, se connecter à des services tels que Facebook ou Twitter, accéder à un site marchand depuis un téléphone mobile ou vérifier son compte en banque sont autant d’activités courantes nécessitant la saisie de mots de passe et login d’accès, qui peuvent être sauvegardés sur l’appareil pour un accès ultérieur plus rapide. Bien entendu, les autres données moins sensibles comme les emails, les contacts, les SMS et les dossiers utilisés sont également accessibles.

Le message semble désormais clair, et bien que le nombre élevé de menaces pouvant affecter les Smartphones n’atteigne pas encore celui des virus destinés aux ordinateurs, ce nombre est en augmentation exponentielle puisque des utilisateurs malveillants voient dans cette nouvelle plateforme, associée au manque général de connaissance des utilisateurs, une opportunité idéale de voler des données privées.

Les antivirus pour Smartphones n’ont pas uniquement pour but de protéger un téléphone des programmes hostiles, la forte probabilité de perte ou de vol d’un téléphone mobile signifie qu’un voleur potentiel peut directement avoir accès à toutes les données. Les dernières générations de solutions de sécurité offrent des protections antivols complètes, permettant aux utilisateurs de verrouiller, de localiser et d’effacer le contenu d’un portable à distance. De nombreux outils sont déjà disponibles pour combattre les menaces modernes dont BullGuard Mobile Security 10.


Le sondage en ligne de BullGuard a été effectué sur 2 000 utilisateurs en Grande-Bretagne, entre le 28 avril et le 9 mai 2011.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants