Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Brocade s’exprime sur les tendances 2013 : avec l’émergence des réseaux SDN, les utilisateurs et les clients « transactionnels » s’affranchissent des fournisseurs

novembre 2012 par Philippe Tiennot, Directeur Général France Brocade

L’année 2012 aura été marquée par de nombreux événements, notamment les Jeux olympiques d’été de Londres, qui non seulement ont été l’occasion de mettre en avant les plus grands accomplissements humains et le travail accompli dans le cadre d’une collaboration internationale, mais également de montrer à quel point la technologie est devenue omniprésente dans le monde. En effet, plus de 4,8 milliards de personnes ont assisté à l’événement, le nombre des terminaux numériques dépassant pour la première fois dans l’histoire celui des téléviseurs.À lui seul, cet événement montre à quel point la société dépend des réseaux. Si l’année 2012 a marqué un progrès pour les diffuseurs, les entreprises et les consommateurs, que réserve 2013 ?

Philippe Tiennot, Directeur Général France Brocade, annonce quelles seront, selon lui, les cinq grandes tendances technologiques à suivre en 2013 :

1. Le déploiement des réseaux SDN (Software-Defined Networking) commence : les Jeux olympiques ont montré que la demande d’accès à l’information ne donne aucun signe de faiblesse. Toutefois, les fournisseurs de services qui mettent tout en œuvre pour répondre à cette demande et s’efforcent de conserver leur rentabilité, en réduisant par exemple leurs investissements et leurs coûts d’exploitation, et en améliorant leur réactivité, recherchent des solutions technologiques qui simplifient la création des services tout en favorisant les applications et les services innovants. C’est précisément ce que permettent de faire les réseaux SDN. Les SDN créent une passerelle entre les réseaux et les applications. Il est ainsi possible d’adapter directement le réseau aux besoins applicatifs des utilisateurs et aux couches de supervision, ce qui évite la programmation autour du réseau que nous connaissons aujourd’hui. Selon IDC, ce marché représentera 2 milliards de dollars par an d’ici 2016, contre seulement 168 millions de dollars aujourd’hui. Les architectures SDN devraient faire baisser radicalement le coût total de possession. Sachant que les fournisseurs ne cessent d’innover et d’améliorer le support de ces technologies, il est fort probable que nous assistions à l’apparition de réelles poches de déploiement de services SDN à travers le monde... principalement aux États-Unis et au Japon dans un premier temps. 2013 marquera le début d’une ère nouvelle pour cette technologie.

2. Fin de l’utilisateur « transactionnel » : les utilisateurs, professionnels ou particuliers, ne peuvent plus se passer de leurs appareils connectés. D’ailleurs, plus de 440 millions d’appareils mobiles ont été vendus au troisième trimestre 2012, dont 25 % de smartphones, ce qui est révélateur de la demande de connectivité des utilisateurs. Toutefois, suite au déploiement de réseaux plus performants (tels que les réseaux 4G et LTE) et du fait que les appareils offrent une connectivité transparente, 2013 s’annonce comme l’année du déclin de l’utilisateur « transactionnel » et de l’émergence de l’utilisateur « toujours connecté ».

3. Le cloud au microscope : Premièrement, les entreprises vont étudier de plus près les retombées du cloud computing, ses avantages, son utilisation et son retour sur investissement. Son déploiement apporte-t-il l’agilité et les réductions de coût prévues ? Quels sont les avantages pour les utilisateurs ? Comment mesurer le retour sur investissement dans le cloud quand, de par leur conception, les ressources ne sont pas détenues par l’entreprise ? Compte tenu de ces aspects, je pense que les entreprises informatiques tenteront de reprendre le contrôle de leurs ressources (et de leurs budgets) et que le déploiement d’architectures de cloud privé va s’accélérer au second semestre. Les entreprises informatiques réagiront à ce nouveau type de fournisseur de services en proposant des services hébergés concurrents.

4. Les clients redoutent toute dépendance vis-à-vis d’un fournisseur : en tant qu’utilisateurs, nous n’aimons pas être dépendants. Plus généralement, le « décloisonnement au niveau des produits » est une tendance macro-économique nette. Qu’il s’agisse de personnaliser les applications de notre téléphone ou de sélectionner des options sur notre véhicule, nous souhaitons faire nos propres choix. En termes de réseau, ce choix est encore plus impératif. Les alliances vont et viennent, et les offres intégrées se banalisent. C’est pourquoi les architectures ouvertes et les solutions multifournisseurs devraient connaître un succès croissant en 2013.

5. La technologie commencera à pallier les défaillances humaines : je me souviens de l’époque où les icônes du bureau n’existaient pas... où l’utilisateur devait saisir le nom d’une application dans une fenêtre pour accéder à cette application. C’était fastidieux, source d’erreurs et frustrant. L’icône sur le bureau a révolutionné l’expérience utilisateur. De telles innovations ont comblé les carences humaines et simplifié la tâche de l’utilisateur.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants