Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

BitDefender prévoit l’arrivée de malwares plus complexes et plus élaborés en 2011

janvier 2011 par Bitdefender

BitDefender révèle ses prévisions concernant les principales e-menaces en 2011, annonçant aux utilisateurs l’arrivée de malwares plus complexes et plus sophistiqués.

Les Laboratoires de BitDefender prévoient que l’utilisation d’attaques de déni de service distribué (DDos) pourrait devenir un moyen de protestation sociale, une tendance déjà observée en 2010 avec l’apparition du ver Stuxnet et d’attaques DDoS dirigées contre les institutions ayant cessé de soutenir Wikileaks par exemple.

En 2011, BitDefender s’attend à une augmentation de l’activité des botnets conventionnels ainsi que de celle des ordinateurs intégrant volontairement des botnets improvisés, et ayant recours aux attaques DDoS comme moyen de protestation sociale contre les institutions réglementant l’utilisation d’Internet en particulier.

« En 2011, non seulement les applications malveillantes devraient être plus nombreuses, mais elles seront probablement plus complexes et constitueront un plus grand danger pour les utilisateurs d’Internet » déclare Catalin Cosoi, Directeur des Laboratoires BitDefender de lutte contre les e-menaces.

BitDefender avertit du risque que pourraient constituer rapidement des malwares signés avec d’authentiques certificats numériques, volés, ou avec de faux certificats, et a également annoncé une augmentation du nombre de faux logiciels (rogues), une menace de sécurité sérieuse et de plus en plus présente et prenant la forme de malwares qui parviennent à convaincre certains utilisateurs de payer pour supprimer des infections imaginaires sur leur ordinateur.

Selon Catalin Cosoi « BitDefender prévoit un panel encore plus large de rogues en 2011, allant des faux défragmenteurs de disque aux fausses applications d’optimisation ». Le succès croissant des sites de réseaux sociaux et l’arrivée d’HTML5 joueront également un rôle clé, selon les experts en sécurité des Laboratoires BitDefender, les auteurs de malwares profitant de leur popularité pour diffuser leurs programmes.

« Nous nous attendons à une augmentation du nombre de malwares utilisant HTML5 ou Java pour compromettre la sécurité des utilisateurs », affirme Catalin Cosoi.

BitDefender pense également que l’utilisation massive de smartphones et d’autres dispositifs mobiles fonctionnant avec de véritables systèmes d’exploitation conduira à une augmentation du nombre de malwares infectant les appareils mobiles. Des kits de développement logiciel destinés à ces appareils permettront aux créateurs de malwares de prendre le contrôle de ces appareils mobiles encore plus facilement.

« Des malwares ciblant Android existent déjà et ce n’est qu’une question de temps avant que les cybercriminels ne commencent à infecter les téléphones des utilisateurs pour s’emparer de données sensibles telles que des identifiants bancaires et de réseaux sociaux » déclare Catalin Cosoi.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants