Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

BitDefender prévient : « Jailbreaker » votre iPhone est légal aux Etats-Unis, mais pas sans danger !

juillet 2010 par Bitdefender

Après l’annonce de la légalisation du « jailbreak » (déverrouillage) de l’iPhone aux États-Unis, une campagne de diffusion de malwares ciblant les adeptes du « déblocage de l’iPhone » confirme que les cybercriminels ne sont jamais à court d’idées.

Les détenteurs d’iPhones ont franchi une étape supplémentaire vers le contrôle total de leurs appareils et de leurs applications avec l’annonce de la légalisation de la pratique du « jailbreaking » aux États-Unis lundi, le 26 juillet 2010.

Cela signifie qu’il est désormais possible de déverrouiller ou de débloquer tout téléphone portable sans craindre des poursuites juridiques. Il est toutefois vivement recommandé de faire très attention aux logiciels téléchargés pour effectuer cette opération, les cybercriminels étant toujours en embuscade !

BitDefender a ainsi identifié une campagne de diffusion de malwares.

Voici comment cela se passe : vous recevez un e-mail vous informant que vous pouvez obtenir une nouvelle application de déverrouillage de l’iPhone. Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de suivre un lien qui vous dirigera vers une page web sur laquelle se trouve le logiciel désiré.

Alors que vous progressez dans ce labyrinthe et cliquez sur le lien, un fichier .exe se télécharge sur votre ordinateur. Une fois enregistré et exécuté, l’exécutable ouvre la voie à un cheval de Troie.

Détecté par les Laboratoires BitDefender sous le nom de Trojan.Generic.3010833, ce malware est un keylogger qui transmet tout ce que l’utilisateur tape sur le clavier de son ordinateur à l’adresse e-mail suivante : directory[SUPPRIMÉ]@hotmail.com, dans cet exemple.

Cela permet aux créateurs de malwares de récupérer les informations sur tous les sites consultés par la victime, ses noms d’utilisateurs, mots de passe, et informations bancaires (code confidentiel, numéros de comptes bancaires, mots de passe etc.).

Afin de profiter d’Internet en toute sécurité, BitDefender vous recommande de ne jamais cliquer sur des liens suspects et n’ouvrez jamais de pièce jointe suspecte sans les avoir analysés. Installez et mettez régulièrement à jour une solution logicielle antimalware complète.

Tous les noms de produits et d’entreprises mentionnés dans ce document le sont à titre purement informatif et sont la propriété, et éventuellement les marques, de leurs propriétaires respectifs.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants