Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

BitDefender : Le Top 10 des menaces de juillet 2008

août 2008 par Bitdefender

Les analystes BitDefender ont publié aujourd’hui le Top 10 des e-menaces les plus répandues sur le mois de juillet. Les menaces répertoriées en première et deuxième position sont bien connues, puisqu’elles sont restées en tête du classement tout au long de l’été : Trojan.Clicker.CM et Trojan.Downloader.WMA.Wimad.N.

La première affiche des popups contenant des publicités redirigeant sur des sites Internet infectés, tandis que la deuxième essaie d’amener les utilisateurs à installer un adware en se faisant passer pour un lecteur audio ou vidéo. Les deux menaces sont simples de conception et d’exécution ; la seule « astuce » utilisée est un code spécifique intégrée dans Trojan.Clicker qui permet de contourner le filtre anti-popup de Norton.

A la troisième place, et faisant partie des quelques nouveautés du Top 10 par rapport aux mois précédents, Trojan.Downloader.Wimad.A est une simple variante de Trojan.Downloader.WMA.Wimad.N ; le fichier apparaît à différents endroits sur Internet, sur les réseaux de partage, sur les sites de téléchargement de media ou même dans les spams.

« Je pense que nous assistons à un début de grippe de l’Internet – en lieu et place des épidémies super-virulentes, nous avons ces infections récurrentes pas vraiment dangereuses en elles-mêmes, mais suffisamment envahissantes et difficiles à identifier et à supprimer », déclare Sorin Dudea, le Chef des Laboratoires Antivirus BitDefender.

La seule autre nouvelle entrée dans le Top 10 par rapport à celui du mois dernier est Trojan.Swizzor.1, un téléchargeur « crypté » intégré dans un paquet de e-menaces. Ce « downloader » télécharge et sauvegarde simplement de nouvelles menaces sur l’ordinateur de la victime, en prenant le temps d’en exécuter certaines à intervalles réguliers. Il s’intègre également à la base de registres pour être sûr d’être exécuté à chaque démarrage.

D’une manière générale, les e-menaces les plus diffusées continuent de représenter un faible pourcentage du nombre total d’infections répertoriées par BitDefender (juste au-dessus de 28% pour ce mois-ci).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants