Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

BitDefender : Le Top 10 des menaces de septembre pour octobre 2007

octobre 2007 par Bitdefender

Il ne peut plus y avoir beaucoup de doute maintenant, l’époque des grosses épidémies de malwares, voyantes et faisant beaucoup de tapage au niveau mondial, est bel et bien révolue. Selon les BitDefender Labs, le top 10 des menaces du mois représente 64% des malwares détectés. Même si le ver peer-to-peer « Puce.G » compte pour 11,1% des détections, nous sommes loin des temps où « Sasser » ou « Blaster » représentaient entre 60% et 80% des malwares détectés à eux seuls.

Parmi les menaces significatives détectées ce mois ci, le ver « Solow », utilisant d’anciennes techniques de virus, se copie simplement de lui-même sur tous les disques qu’il peut trouver, s’ajoutant lui-même comme un entrée auto-exécutable, afin d’être exécuté dès qu’il y a un accès sur le disque concerné. www.bitdefender.com/VIRUS-10...

Une autre nouvelle entrée dans le classement, le ver « Ice.a », est un ver complexe incluant un infecteur de fichiers et un ‘downloader’ qui télécharge et exécute un fichier à partir d’une URL (cette URL semble avoir été désactivée depuis).

Finalement, la nouvelle menace la plus virulente se classe en 3ème position dans le Top 10, elle se propage en créant des copies d’elle-même et des fichiers autorun.inf qui pointent vers celles-ci, sur tous les disques qu’elle peut trouver. Une fois installé, ce ver tente également de désactiver plusieurs catégories de logiciels de sécurité et de télécharger et lancer un autre malware (heureusement, l’adresse de téléchargement du malware en question n’est plus disponible).

Parallèlement, la nouvelle menace la plus importante du mois dernier, le trojan « Kobcka », semble ne pas avoir eu un impact aussi important que ce qui était redouté et n’a pas réussi à rentrer dans le Top 10.

« Les auteurs de malwares semblent avoir compris que la discrétion est la plus grande qualité d’un virus et s’efforcent désormais de créer des malwares aussi discrets que possible afin d’exécuter une tache précise et d’éviter une détection trop rapide par les éditeurs d’antivirus » commente Viorel Canja responsable des Laboratoires Antivirus de BitDefender.

win32.worm.p2p.puce.g : 11,1%
worm.rjump.k : 10,3%
win32.worm.autruner.cd : 8,4%
win32.netsky.p@mm : 6,3%
win32.worm.ice.a : 6.1%
win32.worm.rjump.b : 5.2%
worm.vbs.solow.a : 4.8%
win32.worm.vb.ymeak.a : 4.4%
win32.worm.sohanat.as : 3.9%
worm.rjump.j : 3.5%




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants