Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

BT et Interpol pour lutter contre la cybercriminalité

octobre 2017 par Marc Jacob

BT vient de signer un accord de partage de données avec INTERPOL, dans sa volonté d’intensifier ses efforts dans la lutte contre l’incidence croissante de la cybercriminalité dans le monde.

L’accord, conclu à l’IGCI (INTERPOL Global Complex for Innovation) à Singapour, apporte un cadre pour l’échange d’informations relatives à des menaces, et plus particulièrement les données sur les tendances criminelles dans le cyberespace, les cyber menaces connues et émergentes et les attaques malveillantes. L’accord de partage mutuel de données favorisera une coopération encore plus forte entre les deux entités dans leur combat pour protéger les familles, les consommateurs, les entreprises et les organisations gouvernementales contre la montée constante de la cybercriminalité.

Les experts de BT en threat intelligence apporteront à l’IGCI leurs connaissances pointues du paysage mondial de menaces, afin de soutenir INTERPOL dans ses efforts et d’agir face aux cybercriminels opérant à travers le monde.

BT travaille déjà en relation étroite avec INTERPOL. En début d’année, BT était l’une des sept entreprises internationales avec une expertise en sécurité à apporter une assistance pour une opération majeure menée contre la cybercriminalité en Asie du Sud-Est. Les équipes d’investigation et de threat intelligence de BT, basées au SOC (Security Operations Centre) de BT à Singapour, ont fourni des informations sur les menaces dans la région, notamment des données relatives à des groupes d’hacktivistes locaux et des sites de phishing.

L’opération a révélé près de 9000 serveurs de « commande et contrôle » qui sont généralement utilisés pour lancer des attaques DDoS (Distributed Denial of Service) et propager des logiciels malveillants, des ransomwares et des spams. Des centaines de sites web compromis, incluant des portails administratifs, ont aussi été découverts lors de l’enquête.

Un récent rapport de KPMG sur la cybersécurité commandé par BT a identifié cinq étapes que doivent franchir les entreprises dans leur cheminement vers la maitrise de la sécurité de leurs systèmes d’information. Le rapport souligne que pour atteindre la dernière étape – True Leadership – les entreprises doivent prendre conscience que pour renforcer leurs défenses, elles ont besoin de se tourner vers une communauté plus large en échangeant des données et de l’expertise avec leurs pairs et des organisations publiques. L’accord de partage de données entre BT et INTERPOL est un exemple de mise en pratique, où les deux organisations se concentrent sur la création d’une communauté de partenaires à travers le monde pour limiter l’impact des cyber menaces.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants