Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Atos remporte un contrat auprès de GENCI

juin 2017 par Emmanuelle Lamandé

Atos, via sa marque technologique Bull, remporte auprès du GENCI (Grand Équipement National de Calcul Intensif) un contrat pour livrer fin 2017 un supercalculateur.

Successeur du système Curie installé au TGCC (Très Grand Centre de Calcul du CEA, Bruyères-Le-Chatel), le supercalculateur Bull Sequana d’une puissance globale de 9 PFlops, capable d’effectuer 9 millions de milliards d’opérations par seconde, servira la recherche française et européenne. Ce nouveau supercalculateur sera, en effet, mis à disposition des chercheurs français et européens pour les accompagner dans des domaines académiques et industriels nécessitant une très grande puissance de calcul et de traitement de données.

Les applications de calcul intensif sont nombreuses et diverses, à l’instar de la climatologie où le supercalculateur aidera à modéliser de manière très fine les conditions météorologiques passées, présentes ou futures dans le cadre des exercices internationaux du GIEC. Appliqué aux sciences de la vie, le calcul haute performance permet de travailler à l’échelle des processus chimiques élémentaires dans les systèmes moléculaires, ouvrant ainsi la voie à des avancées majeures dans la personnalisation de la médecine. Dans le domaine de l’énergie, il permet d’optimiser le processus de combustion dans les moteurs et turbines mais aussi de développer des alternatives basées sur l’électrique avec des batteries de nouvelle génération, sur l’éolien, l’hydrolien ou demain la fusion. Enfin, en astrophysique, seul un supercalculateur de cette puissance permet de simuler l’univers dans son ensemble et par conséquent d’être à même de mieux comprendre son origine et son évolution.

Conçu à partir de la plateforme de dernière génération Bull Sequana X1000, qui sera capable à terme d’atteindre l’exaflop (un milliard de milliards d’opérations par seconde) – ce supercalculateur disposera, pour sa première tranche, d’une puissance de calcul crête de 8,9 petaflops et d’une capacité mémoire distribuée de presque 400 Teraoctets. Une extension de sa configuration est prévue courant 2019, elle devrait porter sa capacité de calcul à plus de 20 petaflops.

Constitué de plus de 124 000 coeurs de calcul, il bénéficiera de la technologie brevetée « Direct Liquid Cooling » (DLC) de refroidissement à eau à température ambiante, permettant d’économiser jusqu’à 40% d’énergie par rapport au refroidissement à l’air.

Fiche technique du nouveau supercalculateur :
- L’ensemble des nœuds de calcul constitué de 9 cellules Sequana est équipé de processeurs dernière génération Intel® Xeon® Skylake-EP et de processeurs manycores Intel® Xeon Phi™ KNL pour un total de plus de 124 700 cœurs ;
- La puissance de calcul crête est de l’ordre de 8,9 PFlops (6,86 PFlops en technologie x86_64 et 2,08 PFlops en technologie accélératrice) ;
- La capacité mémoire distribuée de l’ordre de 400 To ;
- La technologie brevetée « Direct Liquid Cooling » permet de refroidir la machine avec de l’eau ;
- L’ensemble de la solution fonctionne sous le nouvel environnement Bull SCS 5 basé sur le système d’exploitation Linux Red Hat 7.x. La solution comprend également un cluster de stockage multi niveaux Lustre.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants