Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Arcserve prévoit que les clouds publics vont perdre la bataille des budgets pour la reprise après sinistre

janvier 2019 par Arcserve

L’an passé a été le théâtre de profonds changements dans le domaine de la protection des données. Les entreprises ont dû faire face à de nouvelles réglementations en matière de respect de la vie privée et à des attaques de ransomware extrêmement élaborées. De plus, les stratégies de reprise après sinistre donnant la priorité au cloud occasionnent des coûts imprévus et des risques accrus de perte de données. Arcserve, LLC, le fournisseur de solutions de protection des données le plus expérimenté, livre trois prévisions pour 2019, en détaillant leurs conséquences au cours des 12 prochains mois.

L’envie de cloud public s’estompe devant le montant de la facture De nombreuses entreprises ont adopté des stratégies de cloud prioritaire (cloud first) afin de bénéficier d’une plus grande agilité et d’économies d’échelle. Or, elles se trouvent confrontées à des frais imprévus et non négligeables, liés au transfert et à la récupération des données dans les clouds publics. Pour cette raison, un nombre croissant d’entre elles va délaisser les clouds publics pour la reprise après sinistre. C’est vers des stratégies de cloud hybride et des prestataires de services cloud (CSP) offrant des solutions de cloud privé, assorties de modèles de coûts prévisibles qu’elles vont se tourner.

Les solutions à base d’IA facilitent le travail des équipes informatiques Une année de progrès technologique peut se faire en quelques secondes, avec l’apparition, de nouveaux outils qui transforment nos interactions avec les données critiques ainsi que leur protection. Pour l’année à venir, les entreprises peuvent s’attendre à des solutions de protection des données allant au-delà de l’analyse en temps réel, et incorporant des fonctions d’intelligence artificielle (IA) capables de prédire et de prévenir les interruptions non planifiées dues à des sinistres physiques. Ces solutions automatiseront les processus de reprise après sinistre, restaurant de manière intelligente et en priorité les données lues les plus fréquemment, transverses ou critiques et les répliquant proactivement dans le cloud avant qu’une interruption ne survienne.

Les préoccupations de coût font décoller les services DRaaS autogérés Le modèle « as a service » progresse à vitesse grand V, une tendance qui va se poursuivre dans les 12 prochains mois. En particulier, la reprise après sinistre en tant que service autogéré (DRaaS) va gagner du terrain à mesure que les entreprises réalisent toute la valeur du cloud pour cette application, avec un investissement moindre par rapport au DRaaS managé. En réponse à cette attente, les partenaires des canaux de distribution vont ajouter davantage d’options en self-service. Ceci, afin de faire face à la demande croissante des clients pour des objectifs de temps de restauration (RTO) et de points de restauration (RPO) garantis par contrat, tout en élargissant leur marché adressable sans être responsables de la gestion des environnements clients.

« Il est clair que les entreprises prennent de plus en plus au sérieux la protection de leurs données et vont investir beaucoup de temps et d’argent de façon à disposer des outils, ressources et services appropriés pour assurer la sécurité des données les plus précieuses », commente Oussama El-Hilali, vice-président produits d’Arcserve. « Cependant, s’il est une chose que 2018 nous a enseignée, c’est que les entreprises ont encore besoin d’être éduquées à la gestion économique et efficace de leurs données. Il va être intéressant de voir comment les leaders du marché résolvent les problématiques qu’ils ont rencontrées jusque-là, au moment d’aborder 2019. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants