Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Apave déploie l’Enterprise Immune System de Darktrace

janvier 2017 par Emmanuelle Lamandé

Le groupe Apave, spécialiste de la maîtrise des risques, a choisi de déployer la technologie d’autoapprentissage de Darktrace pour protéger son réseau des cybermenaces.

Apave est une entreprise française spécialisée dans la maîtrise des risques à l’international. Elle compte plus de 10 800 employés et 130 bureaux. L’entreprise a été fondée en 1867 et offre chaque année ses services à plus de 300 000 clients.

Après une analyse approfondie du marché de la cybersécurité, Apave a décidé de déployer l’Enterprise Immune System de Darktrace en tant que principale solution de cyberdéfense, en raison de sa capacité à détecter les menaces émergentes. Plus précisément, Apave utilise Darktrace pour identifier et prévenir les comportements inhabituels, surveiller de façon proactive le réseau en temps réel et amoindrir les risques à un stade précoce.

Exploitant l’autoapprentissage et des modèles mathématiques avancés, développés par des spécialistes de l’Université de Cambridge, l’Enterprise Immune System est capable de détecter des menaces par apprentissage du « modèle comportemental normal » de chaque utilisateur, chaque appareil et du réseau dans sa globalité. Grâce à cette compréhension évolutive de ce qui est « normal », elle peut détecter de subtils changements de comportement dès leur survenance et les signaler à l’équipe sécurité d’Apave.

« Darktrace simplifie tout », déclare Patrick Conreaux, responsable de la sécurité des systèmes d’information chez Apave. « La conception du Threat Vizualizer est remarquable et très intuitive. Cette technologie facilite l’aspect criminalistique de l’analyse des menaces. Elle est d’une aide précieuse pour savoir exactement et immédiatement ce qu’il se passe sur notre réseau. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants