Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

André Viau : Nous souhaitons devenir le Davos de la Sécurité et de la technologie

mai 2013 par Marc Jacob

Technology Against Crime (TAC) sera organisé à Lyon les 8 et 9 juillet prochains, à l’initiative de Manuel Valls, Ministre de l’intérieur, et de Mireille Ballestrazzi, nouvelle Présidente française d’Interpol, et de R. K. Noble, son Secrétaire Général. Pour André Viau, Préfet, Secrétaire Général du Conseil Scientifique du TAC, cet événement a l’ambition de devenir le Davos de la sécurité et de la technologie.

Global Security Mag : Pouvez-vous nous présenter le « Technology Against Crime » ?

André Viau : Technology Against Crime est une rencontre organisée à Lyon, siège mondial d’Interpol, les 8 et 9 juillet prochains. Elle aura lieu par la suite tous les deux ans. Elle a l’ambition de devenir le Davos de la sécurité et de la technologie : un lieu où se rencontrent, sur une base mondiale, les principaux acteurs dans ce domaine, où se confrontent l’offre et la demande de technologie de sécurité, où l’on essaie d’anticiper les défis de demain en matière de lutte contre la criminalité et les réponses de la science et de la technique, où l’on réfléchit aux nouvelles normes qui peu à peu organiseront la société internationale.

C’est le fruit d’une initiative de Manuel Valls, ministre de l’intérieur, de Mireille Ballestrazzi, nouvelle présidente française de l’organisation internationale et de R. K. Noble, son secrétaire général. Il bénéficie d’un soutien appuyé de Gérard Collomb Maire de Lyon, président de la communauté urbaine. M. Khoo, secrétaire adjoint principal du ministère de l’intérieur de Singapour, ancien président d’Interpol est le président de l’association support. Ce Forum est donc une occasion unique pour organiser des contacts d’affaires, se faire connaître, faire se rencontrer les autorités publiques, les cadres dirigeants des entreprises innovantes et les scientifiques de renommée mondiale.

GS Mag : Quels seront les moments forts du programme 2013 ?

André Viau : Quatre thèmes ont été retenus par le comité scientifique :

- Protéger les droits et les libertés ;
- Protéger l’identité ;
- Protéger l’espace public et les infrastructures critiques ;
- Protéger les échanges et les frontières.

Je pense que tous seront intéressants : les intervenants viennent du monde entier, se situent au plus haut niveau scientifique ou aux plus hautes responsabilités politiques ou économiques : ainsi la première session portera sur la formalisation de la demande publique en matière de haute technologie de sécurité. Pourront échanger des ministres ou anciens ministres des pays du monde, très grands ou plus petits, avec plusieurs patrons du CAC 40 français, et certains de leurs homologues étrangers, et des responsables d’organisations internationales. L’animation est confiée à des journalistes de renommée internationale.

Les échanges auront leur dans les 4 langues officielles d’Interpol, le français, l’anglais, l’espagnol et l’arabe.

GS Mag : Comment travaillez-vous avec les autorités des différents pays pour l’organisation de cette édition ?

André Viau : Notre comité scientifique est international : A côté des pays européens, Asie, Afrique et Amérique y sont représentés. Ces scientifiques, qui comptent parmi les meilleurs au niveau mondial, assurent une partie de la notoriété du Forum
Grâce à l’aide efficace du ministère de l’intérieur et du Quai d’Orsay, nos ambassades jouent un rôle essentiel. L’aide des services de l’Union européenne est acquise. Les délégations africaines seront nombreuses, comme les délégations sud et nord américaines.
Enfin, les entreprises, grandes ou petites ont rapidement compris l’intérêt d’une telle plate- forme d’échanges pour construire dans la durée un partenariat mondial avec les autorités publiques.

GS Mag : Quels sont les thèmes de sécurité informatique qui seront plus particulièrement abordés ?

André Viau : Le thème de la gestion de l’identité concerne au premier chef la sécurité informatique. C’est un des points forts du Forum et une préoccupation majeure de la société numérique. Mais, un autre thème, celui de la sécurité des infrastructures critiques inclut bien sûr la sécurité informatique. Les exemples donnés, la qualité des intervenants sont des garanties d’échanges passionnants.

GS Mag : A qui s’adresse principalement le « Technology Against Crime » et combien de personnes attendez-vous cette année ?

André Viau : Forum d’échange et de prospective, de contacts à haut niveau entre responsables, TAC sera aussi un lieu privilégié de rencontres bi latérales ou en petit groupe. Tous ceux qui ont des réflexions à faire valoir, des technologies à découvrir ou à faire découvrir, des expériences réussies à partager, des marchés à prospecter, des interlocuteurs à convaincre ont leur place dans ce Forum, malheureusement limité à 600 participants environ.

GS Mag : Quels est votre message à nos lecteurs ?

André Viau : Envoyez votre demande d’inscription rapidement : si, en juillet prochain et les années qui suivront, vous avez la chance de participer à ce Forum international, vous serez un des acteurs du monde de demain.

- Prenez contact avec tacforum@gl-events.com




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants