Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

André Stewart, Fortinet : la virtualisation est en cours de démocratisation

avril 2008 par Marc Jacob

Cette année sur Infosecurity, Fortinet a annoncé deux nouvelles gammes de produits : des appliances de moyenne gamme et des solutions de sécurité pour la virtualisation. Pour André Stewart, VP EMEA de Fortinet, la virtualisation devrait se démocratiser rapidement du fait de la réduction des budgets mais aussi du développement des greens technologies.

GS Mag : Que présentez vous sur cette édition d’Infosecurity Londres ?

André Stewart : Nous présentons sur cette édition nos nouvelles appliances de milieu de gamme qui nous permettent de faire face à la nouvelle demande du marché. Nous avons remodelé notre gamme de firewall VPN avec des performances toujours plus rapides. Nos firewalls VPN commencent à devenir un peu comme des switches avec des vitesses toujours plus importantes et des prix en baisses. Il me semble que les entreprises qui se sont cantonnées aux seuls firewalls devraient avoir de sérieux problèmes dans les années à venir.
Nous présentons aussi de nouvelles solutions adaptées à la virtualisation. Les technologies de virtualisation devraient se démocratiser du fait de la réduction des budgets, de leur facilité de déploiement et de la montée du « green IT » pour répondre au problème de pollution. Ainsi, lors du prochain trimestre, nous annoncerons de nouveaux produits basés sur la logique des Asics.

GS Mag : Comment se passe votre business ?

André Stewart : Nous sommes en croissance. Nous gagnons de nouveaux clients surtout dans le monde des opérateurs télécoms, comme Belgacom par exemple, et des services providers. Pour ces organisations, nos solutions sont très intéressantes car elles doivent offrir plus de services à leurs clients à des coûts attractifs. Cette tendance est confirmée par l’accélération de nos ventes sur les six derniers mois.

GS Mag : Qu’en est-il aujourd’hui du débat entre Asics et Softwares, les chips double corps ont-elles comme certains le disent clôturer le débat ?

André Stewart : Effectivement, aujourd’hui si les clients cherchent toujours plus de performance en termes de vitesse, ils souhaitent bénéficier d’un plus large spectre de couverture avec des solutions qui incluront de l’anti-virus, de l’anti-spam entrant et sortant, le support de protocole réseau…Nous sommes aujourd’hui les seuls avec Cisco et Juniper à répondre à ce besoin.

GS Mag : Que pensez-vous de l’initiative de Microsoft appelée End to End Trust dont l’un des objectifs est de faire collaborer les éditeurs pour mieux sécuriser le Web ?

André Stewart : Il est sans doute nécessaire qu’un acteur de la taille de Microsoft prenne une telle décision afin de convaincre notre filière à travailler ensemble. Pour le moment, les Etats n’y sont pas arrivés malgré la multiplication des législations car les pirates informatiques n’ont pas de frontière. Cette initiative va dans la bonne direction, mais tant que les identités auront de la valeur pour les pirates, il va être difficile d’arrêter leurs méfaits.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants