Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Alain Choukroun, Zalyx : la biométrie, le sésame pour la liberté

octobre 2007 par Marc Jacob

Zalyx est présent depuis 8 ans sur Milipol. Pour Alain Choukroun, son PDGce salon international est l’occasion de rencontrer des spécialistes de la sûreté des états très sensibilisés à la biométrie qui apprécient cette technologie à sa juste valeur.

Global Security Mag : Que présentez-vous cette année sur Milipol ?

Alain Choukroun : Cette année nous présentons toutes nos solutions de contrôle d’accès physique basées sur l’empreinte digitale avec ou sans stockage des données, de l’empreinte digitale contenue sur carte, morphologie de la main et notre dernière nouveauté la reconnaissance des veines du doigt. Cette technologie est issue des laboratoires de recherche d’Hitachi.

Global Security Mag : Pourquoi être présent à Milipol ?

Alain Choukroun : Cela fait 8 ans que nous sommes présents sur Milipol Paris soit la quatrième édition puisque ce salon n’a lieu que tous les 2 ans. Nous y rencontrons des visiteurs issus de la police et de la défense très sensibles aux technologies de biométrie pour le contrôle d’accès.

Global Security Mag : Quel est votre message aux RSSI, pourquoi doivent utiliser de la biométrie ?

Alain Choukroun : La biométrie offre confort et sécurité. C’est la seule solution au monde qui améliore la sécurité sans contrainte. Les clés, cartes, codes… nécessitent d’avoir un objet sur soi ou une bonne mémoire qui se termine par « un post-it »… Seule la biométrie permet d’être sa propre clé puisqu’il ne suffit que d’un doigt.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants