Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Akamai publie son rapport sur l’état des lieux de l’Internet du 1er trimestre 2011

août 2011 par Akamai

Akamai, fournisseur de services d’optimisation dans le Cloud, publie aujourd’hui son rapport trimestriel sur l’état des lieux de l’Internet, du 1er trimestre 2011. Basé sur les données collectées sur sa plateforme sur laquelle transite 15 à 30 % du trafic Web mondial, ce rapport présente une vision les principales statistiques de l’Internet mondial, notamment les régions les plus rapides et les plus lentes dans le monde pour la vitesse de connexion, les origines des attaques de trafic et les zones géographiques les plus performantes pour la connectivité mobile.

Avec ce nouveau rapport trimestriel sur ​​l’état de l’Internet, Akamai entre dans sa quatrième année d’analyse et propose un nouvel outil de visualisation de données présentant les tendances par zone géographique. Cet outil permet aux utilisateurs de générer et télécharger des graphiques éclairant les évolutions de la vitesse moyenne de connexion, de la vitesse maximale moyenne de connexion et des taux d’adoption du très haut débit/haut débit/bas débit. En outre, l’outil en ligne offre une visualisation rapide, facile et personnalisée des tendances depuis le début de la publication des rapports, au début de 2008.

A retenir au premier trimestre 2011 :

Pénétration Internet

Au premier trimestre 2011, plus de 584 millions d’adresses IP uniques se sont connectées à la plate-forme Internet d’Akamai, à partir de 237 pays/régions. Cela représente 5,2 % d’adresses IP supplémentaires par rapport au quatrième trimestre 2010 et une progression de 20 % par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Comme dans le dernier rapport trimestriel, les 10 premiers pays/régions ont représenté près de 70 % du total des adresses IP, ce qui montre que la majorité des adresses IP uniques dans le monde restent concentrées dans un nombre relativement restreint de zones géographiques. Ce rapport voit l’Italie rejoindre la liste des dix premiers suite à sa progression de 11 % d’un trimestre à l’autre, rejetant le Canada hors de cette liste des dix premiers.

Consommation et connectivité sur les réseaux mobiles

Au premier trimestre 2011, la vitesse moyenne de connexion mesurée chez les fournisseurs identifiés de mobiles dans le monde s’est échelonnée d’un maximum légèrement supérieur à 6 Mb/s jusqu’à un minimum de 163 Kb/s. Le rapport identifie également un fournisseur de services de Pologne comme étant celui qui offre la plus haute vitesse moyenne de connexion mobile au premier trimestre 2011, repoussant à la deuxième place le fournisseur grec qui avait été le plus rapide au dernier trimestre.

Les chiffres de la consommation indiquent qu’au 1er trimestre 2011, les utilisateurs de 7% des fournisseurs répertoriés de services mobiles ont consommé une moyenne de 1 Go par mois à partir de la plate-forme Akamai. Les utilisateurs de 73% des fournisseurs répertoriés ont consommé en moyenne 100 Mo de contenu d’Akamai, et les utilisateurs des 20% de fournisseurs restants ont consommé moins de 100 Mo.

Suite à un partenariat récemment annoncé avec Ericsson, le rapport Akamai comprend maintenant des données collectées par ce fournisseur d’équipement. L’ensemble du trafic données sur mobile, tel que mesuré par Ericsson, a connu une progression annuelle de 130% au premier trimestre, atteignant maintenant plus de deux fois le volume du trafic voix.

Attaques de trafic

Les dernières conclusions consignées dans le rapport montrent des changements significatifs au 1er trimestre 2011 concernant les origines des attaques de trafic. Plus particulièrement, le Myanmar (ex-Birmanie) fait non seulement sa première apparition sur la liste, mais se classe également n°1 en générant 13 % des attaques de trafic durant cette période. Parmi les autres changements, les États-Unis d’Amérique sont passés de la 5e à la 2e place, comptant pour 10% des attaques de trafic observées dans le monde. La Russie a chuté à la 4e place, avec 7,7% des attaques de trafic observées dans le monde, en baisse de 10% par rapport au trimestre précédent. En ce qui concerne les attaques du trafic provenant de fournisseurs de réseaux mobiles, l’Italie est restée en haut du podium, responsable de 25% des attaques de trafic observées au premier trimestre.

Les 100 villes les plus rapides du monde

Au premier trimestre 2011, l’analyse des 100 villes les plus rapides dans le monde, sur la base de la vitesse moyenne de connexion, révèle les points suivant :

Les villes d’Asie dominent la liste, avec 61 villes japonaises, cinq villes de Corée du Sud et Hong Kong.

Lyse, en Norvège, est la ville européenne la plus rapide (n° 33 sur 100)

18 villes des États-Unis entrent dans la liste, dont Riverside, en Californie, qui est la ville des États-Unis la plus rapide (n° 39 sur 100)

Sortir du bas débit

Concernant les connexions à bas débit dans le monde (connexions à Akamai à des vitesses inférieures à 256 Kb/s), ce rapport montre que l’adoption du bas débit dans le monde a reculé de 15 % au premier trimestre 2011. Seuls 3,3 pourcent de toutes les connexions à Akamai ont été effectuées en bas débit. C’est la France qui présente le plus faible taux d’adoption du bas débit avec 0,3 %.


À propos du rapport de l’état des lieux de l’Internet d’Akamai

Le rapport trimestriel d’Akamai sur l’état de l’Internet s’appuie sur les données recueillies par la plate-forme Internet d’Akamai, qui diffuse quotidiennement jusqu’à 30 % du trafic Web planétaire, avec des serveurs répartis dans 650 villes dans 72 pays, et déployés dans environ 1 000 des plus importants réseaux de l’Internet.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants